Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
McLaren pas d'accord avec Ferrari sur la gestion de la voiture de sécurité !
WK2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Verstappen : Ricciardo n'aurait pas dû quitter Red Bull
McLaren s'attend à vivre une nouvelle saison compliquée
Vasseur se moque d'Horner après avoir touché un bonus de 10 millions de dollars
Horner et Seidl auraient été approchés par la Scuderia Ferrari en 2021
Hamilton demande au GPDA de responsabiliser le monde de la F1
Ricciardo revient sur l'attrait de Red Bull après avoir discuté avec Mercedes
La F1 n'exclut pas d'organiser une course sprint lors de chaque Grand Prix
McLaren pas d'accord avec Ferrari sur la gestion de la voiture de sécurité !

McLaren pas d'accord avec Ferrari sur la gestion de la voiture de sécurité !

Actualités F1

McLaren pas d'accord avec Ferrari sur la gestion de la voiture de sécurité !

McLaren pas d'accord avec Ferrari sur la gestion de la voiture de sécurité !

Le directeur de l'équipe McLaren, Andreas Seidl, est d'accord avec la manière dont la FIA a géré la voiture de sécurité lors des derniers tours du Grand Prix d'Italie.

Max Verstappen a remporté la course à Monza sous régime de Voiture de Sécurité. L'immobilisation de la monoplace de Daniel Ricciardo au 47e tour de course a provoqué l'entrée en piste de la voiture de sécurité. L’impossibilité d'évacuer la McLaren numéro 3 de l'Australien a prolongé la durée d'intervention d'une voiture de sécurité qui s'était d'abord arrêtée devant George Russell, à la place du leader Verstappen.

Christian Horner, le patron de Red Bull Racing, aurait préféré que la course se termine sous drapeau vert, estimant que cela allait "à l'encontre des principes dont nous avons discuté, qu'il n'est pas bon de terminer les courses sous les voitures de sécurité". Son homologue chez Ferrari, Mattia Binotto, est allé plus loin en critiquant la FIA et le manque d'expérience de la nouvelle direction de course.

Binotto : "Les tifosis huaient la FIA, pas Verstappen"Lire plus

Pour justifier la fin de course sur l'Autodromo Nazionale Monza, La FIA a adressé un communiqué en fin de course dans lequel elle stipule que la "sécurité des opérations de récupération" est sa "seule priorité". Et que pour cette raison, la course s'est terminée derrière l'Aston Martin "suivant les procédures convenues entre la FIA et tous les Concurrents."

En réponse aux affirmations de Binotto, Seidl a déclaré : "La FIA a clarifié sa position avec sa déclaration. De mon point de vue, je n'aurais rien pu identifier à cet égard."

"En fin de compte, il est regrettable que cela ait simplement pris beaucoup plus de temps que prévu pour faire sortir notre voiture de la piste et que cela ait causé le problème qui, en fin de compte, pour nous, était très malheureux."

Lando Norris est rentré aux stands pendant la voiture de sécurité afin de chausser un train de pneus tendres. Mais, la course n'ayant pas redémarré, le pilote britannique a perdu une place au profit de Sergio Perez.

"Du côté de Lando, nous avons décidé de ravitailler pour un autre jeu de pneus afin d'avoir une autre chance sur Checo [Sergio Perez] et peut-être Lewis [Hamilton] après le redémarrage parce que ces deux gars sont restés dehors", a expliqué Seidl.

"Mais malheureusement, la course n'ayant pas redémarré, nous ne pouvions plus nous mettre dans cette position et nous avons en fait perdu une position au profit de Checo."

Ontdek het op Google Play