Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
McLaren conteste les critiques de Ferrari envers la FIA

McLaren conteste les critiques de Ferrari envers la FIA

Actualités F1

McLaren conteste les critiques de Ferrari envers la FIA

McLaren conteste les critiques de Ferrari envers la FIA

Le directeur de l'écurie McLaren, Andreas Seidl, a contesté les critiques de son homologue de Ferrari, Mattia Binotto, à l'égard de la FIA, et de la voiture de sécurité lors du Grand Prix d'Italie.

Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Italie après que la voiture de sécurité a mené le peloton pendant les cinq derniers tours, suite l'abandon de Daniel Ricciardo.

Drugovich - "Le champion F2 doit avoir une chance en F1"Lire plus

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a exprimé sa consternation malgré la victoire de Verstappen, déclarant que la fin de la course allait à l'encontre des "principes" établis lors des discussions entre l'organe directeur et les équipes de F1 ces dernières années.

Binotto est allé plus loin dans sa critique, affirmant que le sport méritait mieux que la gouvernance et la direction offertes par la FIA.

En réponse aux affirmations de Binotto, Seidl a déclaré : "La FIA a clarifié avec sa déclaration, sa position que de mon point de vue, je n'aurais rien pu identifier à cet égard."

"En fin de compte, il est regrettable que cela ait simplement pris beaucoup plus de temps que prévu pour faire sortir notre voiture de la piste et que cela ait causé le problème qui, en fin de compte, pour nous, était très malheureux."

Lando Norris est rentré aux stands pendant la voiture de sécurité pour monter un train de pneus tendres afin d'essayer de progresser en position. Cependant, la course n'ayant pas redémarré, le pilote britannique a perdu une place au profit de Sergio Perez.

Bottas propose une solution alternative au plan de Domenicali pour la F1Lire plus

"Du côté de Lando, nous avons décidé de ravitailler pour un autre jeu de pneus afin d'avoir une autre chance sur Checo [Sergio Perez] et peut-être Lewis [Hamilton] après le redémarrage parce que ces deux gars sont restés dehors", a expliqué Seidl.

"Mais malheureusement, en n'obtenant pas le redémarrage, nous ne pouvions plus nous mettre dans cette position et nous avons en fait perdu une position au profit de Checo", a conclu le directeur de la firme anglaise.

Ontdek het op Google Play