Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Norris : "Nous avons juste fait trop d'erreurs"

Norris : "Nous avons juste fait trop d'erreurs"

Actualités F1

Norris : "Nous avons juste fait trop d'erreurs"

Norris : "Nous avons juste fait trop d'erreurs"

Troisième sur la grille de départ, Lando Norris a finalement terminé 7e du Grand Prix d'Italie après un envol raté mais aussi quelques errements du côté de McLaren.

Sur le circuit qui avait vu un doublé retentissant des McLaren en 2021, Daniel Ricciardo s'imposant devant Lando Norris, l'écurie de Woking abordait avec ambition le Grand Prix d'Italie à Monza. Des ambitions d'autant plus élevées que, à la faveur il est vrai de différentes pénalités ayant affecté plusieurs pilotes de pointe sur la grille, Norris et Ricciardo s'élançaient dimanche des troisième et quatrième rangs à Monza.

Wolff réagit à la polémique sur la Safety CarLire plus

Pourtant, alors que Daniel Ricciardo était contraint à l'abandon en fin de course – provoquant la fin de l'épreuve derrière la voiture de sécurité -, Lando Norris a dû se contenter du septième rang sur la ligne d'arrivée, alors que le jeune Britannique avait le top 5 en ligne de mire.

Les choses se sont compliquées dès le départ pour Norris, lequel a connu un mauvais envol qui l'a fait chuter à la sixième place au premier virage. Le Britannique s'est ensuite installé dans le top 5 grâce à un premier relais assez long en pneus mediums, mais a une nouvelle fois perdu gros lors d'un arrêt au stand plutôt long chez McLaren.

Un dernier arrêt en fin de course derrière la voiture de sécurité lui a fait perdre deux positions, le reléguant derrière la Red Bull de Sergio Perez, à la sixième place.

Revenant sur son envol compliqué, Norris a expliqué : "Il y a eu des erreurs avec les paramètres de lancement, des choses que je ne pouvais pas changer ou adapter. Je n'avais donc pas une voiture réglée pour un bon départ."

"Du coup, mon système d'anti-calage s'est déclenché deux ou trois fois, et j'ai perdu beaucoup de temps et de positions, ce qui m'a probablement coûté la cinquième place. Je suis donc un peu déçu, car j'avais l'impression d'avoir fait du bon travail, et j'ai bien piloté, mais nous avons juste fait trop d'erreurs."

Norris a effectivement semblé passablement irrité à la radio après avoir franchi la ligne d'arrivée, après avoir perdu une position supplémentaire lors d'un arrêt de dernière minute sous régime de voiture de sécurité.

"Je n'aime tout simplement pas qu'on me parle" "C'est juste que je ça se passait bien niveau pilotage et donc [communiquer sur] des détails, des mises à jour sur les écarts dont je n'ai tout simplement pas besoin quand il y a cinq tours à faire. J'étais détendu, j'avais l'impression de faire du très bon travail, je n'aime tout simplement pas qu'on me parle."

"Nous aurions terminé sixièmes s'il n'y avait pas eu de voiture de sécurité", conclut-il. "Nous sommes ensuite passés par les stands, ce qui était peut-être une autre erreur."

Après Monza, Lando Norris conserve sa 8e place au classement. Mais le double score vierge des Alpine (abandon pour Ocon, 11e place pour Alonso), a permis à McLaren de revenir à 18 unités de son rival pour la quatrième place du championnat, grâce à la 7e place de Norris, et malgré l'abandon de Ricciardo.

Ontdek het op Google Play