Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Wolff réagit à la polémique sur la Safety Car

Wolff réagit à la polémique sur la Safety Car

Actualités F1

Wolff réagit à la polémique sur la Safety Car

Wolff réagit à la polémique sur la Safety Car

Le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, a souligné que la FIA avait "suivi les règles" lors de l'intervention de la voiture de sécurité à la fin du GP d'Italie, faisant clairement référence à la débâcle d'Abou Dhabi la saison dernière.

Le Grand Prix d'Italie s'est terminé par cinq tours sous voiture de sécurité, au grand dam des spectateurs, Charles Leclerc n'ayant pas eu la possibilité d'attaquer Max Verstappen.

Des Tifosi en colère sifflent Verstappen à l'issue du GP d'ItalieLire plus

La situation a été rapidement comparée au Grand Prix d'Abou Dhabi de l'année dernière, où le directeur de course de l'époque, Michael Masi, avait autorisé une relance de course au dernier tour.

Interrogé sur ce qu'il pensait de la décision de l'actuel directeur de course Niels Wittich d'adhérer aux protocoles et de ne pas laisser se dérouler une situation similaire, Wolff a montré que la course de Yas Marina est loin d'être un incident oublié.

"La direction de course sera toujours critiquée, mais cette fois, elle a suivi les règles", a déclaré Wolff à Sky Sports F1.

Les choses se sont compliquées lorsque la voiture de sécurité a embarqué George Russell à la place du leader Verstappen, mais contrairement à Abou Dhabi, la direction de course a attendu le tour requis pour permettre aux voitures libres de se rapprocher avant tout redémarrage, menant la course à sa conclusion.

"Peut-être qu'ils auraient pu le faire un tour plus tôt ou laisser George passer, mais au moins ils ont suivi les règles et ils ont accepté que la course se termine sous la voiture de sécurité."

"Et c'est comme ça que ça devrait être, ça n'aurait pas dû être..."

George Russell a terminé troisième et a signé son septième podium de la saison, tandis qu'Hamilton s'est repris après un départ manqué pour franchir le drapeau à damier en cinquième position.

"Vous voyez que sur une piste qui ne nous convient pas, nous sommes clairement troisièmes, donc une troisième et une cinquième place, c'est probablement l'exploit maximum", a conclu Wolff.

Ontdek het op Google Play