Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner rejette les " folles rumeurs " concernant son éviction

Horner rejette les " folles rumeurs " concernant son éviction

Actualités F1

Horner rejette les " folles rumeurs " concernant son éviction

Horner rejette les " folles rumeurs " concernant son éviction

Christian Horner a rejeté les "folles rumeurs" selon lesquelles son avenir à long terme en tant que directeur d'équipe de Red Bull était une entrave à l'accord désormais mal engagé avec Porsche.

Les documents déposés et publiés par le Conseil de la Concurrence marocain semblaient confirmer que le constructeur allemand était prêt à acquérir une part de 50 % dans l'opération F1 de Red Bull.

Deux Français en pole pour le titre en Formule 3 ce week-endLire plus

Mais un tel accord semble maintenant compromis, comme l'a concédé Helmut Marko, le conseiller de Red Bull. Ce dernier a confirmé à Zandvoort que Porsche ne deviendrait pas actionnaire de la firme autrichienne.

Des rumeurs ont circulé selon lesquelles l'annulation de l'accord concernait la possible éviction de Christian Horner de son poste actuel, mais ce dernier a rapidement démenti ces théories.

"Il y a toujours des rumeurs folles dans ce paddock", a-t-il déclaré.

"J'ai récemment pris un engagement envers cette équipe sur le long terme et, en effet, toutes les discussions que nous avons eues étaient conditionnées par le maintien de la structure de gestion, ce qui a toujours été pleinement accepté."

"Je n'ai donc pas vraiment besoin de commenter de telles rumeurs", a ajouté l'homme à la tête de l'écurie en tête du championnat.

Le challenge Red Bull "varie d'un circuit à l'autre"

À Zandvoort, Mercedes a progressé pour devenir le plus proche adversaire de Red Bull, et cela, malgré les difficultés rencontrées la semaine précédente en Belgique.

Les contrats de chaque Grand Prix avec la F1Lire plus

Interrogé sur le fait de savoir si les Flèches d'argent étaient désormais les plus proches concurrents de Red Bull, Horner a répondu : "Je pense que cela varie d'un circuit à l'autre. Mercedes, comme en Hongrie, avait une voiture très rapide, donc on peut penser qu'à Singapour, ils vont être rapides aussi.

"Monza est un défi complètement différent. Ferrari a un énorme soutien à domicile et ils auront le poids de l'attente que nous avions à Zandvoort", a conclu le directeur de la firme autrichienne.

Ontdek het op Google Play