Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Deux Français en pole pour le titre en Formule 3 ce week-end

Deux Français en pole pour le titre en Formule 3 ce week-end

Actualités F1

Deux Français en pole pour le titre en Formule 3 ce week-end

Deux Français en pole pour le titre en Formule 3 ce week-end

Alors que le championnat de Formule 3 de la FIA connaîtra sa conclusion ce week-end à Monza, Victor Martins et Isack Hadjar se présentent au coude-à-coude pour le titre, alors que sept pilotes sont mathématiquement en lice. Après huit meetings – et 16 courses – extrêmement disputés, le championnat de Formule 3 touche à sa conclusion ce week-end sur le circuit de Monza, où le titre 2022 sera attribué.

Avant la finale, deux favoris se détachent, et ils sont tous les deux français : Victor Martins (ART Grand Prix) et Isack Hadjar (Hitech GP).

Des pilotes de la W Series testées en F3Lire plus

Victor Martins S'il a perdu la première place du classement après un week-end catastrophique à Spa (et aucun point marqué), Martins (21 ans) – et membre de l'Alpine Academy - a assuré l'essentiel à Zandvoort avec une 7e place le samedi et surtout une 2e place le dimanche, qui lui ont permis de reprendre le fauteuil de leader, lui qui compte deux victoires cette saisons.

Isack Hadjar Son poursuivant immédiat, et principal rival pour le titre, Isack Hadjar (17 ans), pointe à seulement cinq points de son compatriote. Hadjar est lui membre de la filière Red Bull Junior, et a enregistré trois succès depuis le début de l'année. Il reste sur des 6e et 5e places aux Pays-Bas.

Derrière les deux Français, pas moins de cinq autres pilotes sont mathématiquement en lice pour le titre.

Le Tchèque Roman Stanek (Trident) pointe au troisième rang avant Monza, à 17 unités du leader Martins. Il devance le jeune Oliver Bearman (Prema), le seul des prétendants à ne pas s'être imposé cette saison, et un autre pensionnaire de l'écurie Trident, Zane Maloney – qui court sous les couleurs de la Barbade -, et qui s'est imposé coup sur coup à Spa puis Zandvoort.

Avec 25 points de retard, la tâche d'Arthur Leclerc (Prema) s'annonce compliquée, mais le petit frère du pilote de la Scuderia – et lui-même membre de la Ferrari Academy, donnera tout pour ce final à Monza.

Enfin, l'Américain Jack Crawford, dernier membre du clan Prema, est lui aussi mathématiquement en lice, mais il faudrait un scénario improbable pour que ce dernier coiffe les autres prétendants au poteau.

Ontdek het op Google Play