Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Un impact à 45G pour Hamilton lors du GP de Belgique

Un impact à 45G pour Hamilton lors du GP de Belgique

Actualités F1

Un impact à 45G pour Hamilton lors du GP de Belgique

Un impact à 45G pour Hamilton lors du GP de Belgique

Le directeur de la stratégie de Mercedes F1, James Vowles, a révélé les forces mesurées par la voiture de Lewis Hamilton lors de son accident avec Fernando dans le premier tour du Grand Prix de Belgique.

L'abandon du septuple champion du monde ce dimanche était son premier abandon au premier tour depuis le Grand Prix d'Espagne 2016, où un contact avait eu lieu entre lui et son coéquipier de l'époque, Nico Rosberg. Ce fut également la première fois de la saison que Lewis Hamilton ne terminait pas une course.

Herta chez AlphaTauri en 2023 sans sa Super Licence ?Lire plus

Bien que les commissaires aient choisi de ne pas pénaliser l'anglais, le pilote Mercedes a librement accepté la responsabilité d'avoir tassé Fernando Alonso aux Combes et d'avoir provoqué l'incident.

Le contact roue contre roue a projeté Hamilton dans les airs et l'atterrissage en catastrophe a endommagé sa voiture, mettant fin à la course.

Interrogé sur l'état de santé d'Hamilton, Vowles a déclaré dans une vidéo de Mercedes : "C'était un gros, gros impact. Il a été mesuré à 45G sur l'enregistreur SDR de la voiture, ce qui est très important pour une charge verticale."

"Il va bien, il sera de retour à Zandvoort pour se battre. Je pense que pour lui, il est surtout frustré, frustré d'avoir eu une voiture de course très rapide et qu'un podium était possible, mais lui, comme nous tous, sommes ici pour nous battre et continuer à avancer."

Hamilton a ensuite reçu un avertissement de la FIA après avoir "initialement refusé" de se rendre au centre médical à son retour dans le paddock.

Mercedes cherche à "comprendre" les dégâts

Mercedes a rapidement demandé à Lewis Hamilton de s'arrêter sur le bord de la piste après son brusque atterrissage.

Avec trois courses de suite, l'équipe est limitée dans le temps dont elle dispose pour réparer les dégâts et identifier les conséquences cachées de l'accident.

"Il y a suffisamment de photos qui circulent sur Internet pour montrer à quel point la voiture était haute et comment elle a atterri. L'impact a vraiment été important", a-t-il ajouté.

"Ce que nous avons remarqué presque immédiatement après l'impact au sol, c'est une perte de liquide de refroidissement."

Verstappen se méfiera des Ferrari à ZandvoortLire plus

"Vous pouvez voir sur l'écran d'Alonso que le liquide de refroidissement s'est envolé vers lui et nous avons commencé à voir la température augmenter assez rapidement, ce qui a été la raison principale de son arrêt sur la piste."

"Il faudra maintenant prendre quelques jours pour passer en revue tous les composants, il va clairement y avoir des surcharges sur les composants de suspension et la boîte de vitesses. Nous devons nous assurer de comprendre toute l'étendue des dégâts avant Zandvoort", a conclu James Vowles.

Ontdek het op Google Play