Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Leclerc s’engage à jouer le titre "jusqu'au bout"

Leclerc s’engage à jouer le titre "jusqu'au bout"

Actualités F1

Leclerc s’engage à jouer le titre "jusqu'au bout"

Leclerc s’engage à jouer le titre "jusqu'au bout"

Charles Leclerc a assuré qu’il "croit toujours" à ses chances de titre mondial malgré un retard de 80 points au championnat sur son rival de chez Red Bull, Max Verstappen.

Ferrari avait démarré la saison 2022 sur les chapeaux de roue, tirant le meilleur parti de la nouvelle réglementation avec sa nouvelle monoplace. Après trois courses, deux victoires et une deuxième place, Charles Leclerc comptait alors 46 points d’avance sur Verstappen.

Ferrari incité à garder espoir en se remémorant 2007Lire plus

Mais une série de problèmes divers – fiabilité, stratégie, sorties de route -, ont rapidement fait fondre l’avance de Leclerc, alors que Verstappen et Red Bull enchaînaient les victoires.

Avant la trêve estivale, le retard de Leclerc se portait à 80 points sur le champion du monde en titre, Ferrari pointant même à 97 unités de Red Bull au classement constructeurs.

Malgré ce déficit conséquent, le Monégasque veut continuer à y croire, comme il l’a indiqué en arrivant à Spa-Francorchamps.

"Nous allons prendre les choses une par une, mais il est certain que nous devons maximiser les opportunités qui se présentent", a déclaré le pilote Ferrari.

"Je crois toujours au championnat. Ce sera un défi très difficile à relever, mais j'y croirai jusqu'à la fin.

"Entre Red Bull et nous, il y a très peu de choses. Peut-être que parfois nous sommes un tout petit peu plus forts, parfois ils sont un tout petit peu plus forts. Maintenant, il y a aussi Mercedes qui entre dans la bataille, ce qui est bien."

"Mais au final, je pense que celui qui gagnera est celui qui arrivera à mettre tout bout à bout sur un week-end, cela déterminera les différences entre les deux équipes."

On se souvient que, en 2013, Sebastian Vettel était allé chercher son quatrième titre mondial en remportant toutes les neuf courses après la pause estivale. Un cas certes particulier, d’autant que le pilote allemand occupait déjà la tête du championnat avant la reprise.

"Oui, nous avons juste besoin de faire ça", sourit Leclerc. "C'est peut-être plus facile de le dire que de le faire, mais je ferai de mon mieux." Avec Ian Parkes

Ontdek het op Google Play