Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Domenicali : les épreuves historiques ne sont pas intouchables

Domenicali : les épreuves historiques ne sont pas intouchables

Actualités F1

Domenicali : les épreuves historiques ne sont pas intouchables

Domenicali : les épreuves historiques ne sont pas intouchables

Le patron de la F1, qui a confirmé l’absence du Grand Prix de France en 2023, assure que la place n’est pas garantie pour les Grands Prix les plus anciens du calendrier.

S’entretenant avec les médias sur le circuit de Spa-Francorchamps avant la reprise de la saison de F1 ce week-end, Domenicali a bien évidemment été questionné sur l’avenir du Grand Prix de Belgique, dont les rumeurs annoncent qu’il ne sera plus lui non plus au programme l’an prochain.

Domenicali confirme : pas de Grand Prix de France en 2023 !Lire plus

"Comme vous pouvez l'imaginer, je ne peux pas trop commenter cela, car il y a du respect à discuter et à formaliser par le biais du Conseil mondial du sport automobile avec la FIA", a déclaré Domenicali.

"Vous n'avez jamais rien entendu de ma part disant que la Belgique sera la dernière année", a-t-il ajouté. "Je serais prudent sur ce commentaire, je dirais… je serais très prudent. C'est la seule chose que je dirais.

"C'est vrai que nous travaillons et discutons avec d'autres promoteurs pour voir s'ils sont déjà prêts à s'engager pleinement. Il y a toujours eu un point dont nous avons discuté pour trouver le mélange des courses où nous allons avoir à au moins un tiers en Europe, un tiers en Extrême-Orient et l'autre dans les Amériques et le Moyen-Orient. Nous voulons donc être équilibrés.

"On parle d'un business où l'investissement, l'apport financier, est très important, mais on a toujours dit que les courses traditionnelles, les courses dont on sait qu'elles ne peuvent pas rapporter l'argent que les autres apportent, ont un plein respect de la part. Vous verrez donc que cela sera respecté aussi, non seulement cette année, mais aussi à l'avenir. Avec la Belgique, les discussions sont toujours en cours.

De la même façon, le Grand Prix d’Italie, disputé à Monza, n’est pas davantage indéboulonnable, comme le précise Domenicali.

"Monza célébrera cette année le 100e anniversaire du Grand Prix d'Italie, mais en tant qu'Italien, je leur dis toujours : ‘L'histoire ne suffit pas’. Nous devons investir pour un grand avenir". "Monza doit faire son travail, ils ont besoin de mettre à jour leur structure, de mettre à jour un lieu emblématique, mais il faut regarder vers l'avenir."

Stefano Domenicali a conclu que le calendrier 2023 sera publié dans les "semaines à venir", et confirmé qu’il comporterait 24 épreuves, soit le plus chargé de l’histoire du championnat du monde de F1.

Ontdek het op Google Play