Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Domenicali ne s’attend pas à voir une femme en F1 d’ici cinq ans
WK2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Verstappen : Ricciardo n'aurait pas dû quitter Red Bull
McLaren s'attend à vivre une nouvelle saison compliquée
Vasseur se moque d'Horner après avoir touché un bonus de 10 millions de dollars
Horner et Seidl auraient été approchés par la Scuderia Ferrari en 2021
Hamilton demande au GPDA de responsabiliser le monde de la F1
Ricciardo revient sur l'attrait de Red Bull après avoir discuté avec Mercedes
La F1 n'exclut pas d'organiser une course sprint lors de chaque Grand Prix
Domenicali ne s’attend pas à voir une femme en F1 d’ici cinq ans

Domenicali ne s’attend pas à voir une femme en F1 d’ici cinq ans

Actualités F1

Domenicali ne s’attend pas à voir une femme en F1 d’ici cinq ans

Domenicali ne s’attend pas à voir une femme en F1 d’ici cinq ans

Alors que la Formule 1 connaît une explosion de sa popularité à travers le monde, la question de savoir s’il était possible qu’une femme atteigne l’ultime échelon du sport automobile ressurgit.

La dernière femme vue en week-end de Grand Prix fut Giovanna Amati il y a pile trente ans, mais l’Italienne n’avait à l’époque jamais réussi à se qualifier au volant de sa Brabham.

McLaren confirme le départ de Daniel Ricciardo à la fin de la saisonLire plus

En réalité, il n’y a eu que deux pilotes féminines ayant disputé une course de championnat du monde en F1 – deux Italiennes également : Maria Teresa de Filippis, qui compte cinq départs dans les années 50, et Lella Lombardi, 12 GP à son compteur dans les années 70.

Lombardi fut accessoirement la seule pilote féminine à avoir marqué un point en championnat du monde, ou plutôt un demi-point, après sa sixième place décrochée lors du Grand Prix d’Espagne 1975 stoppé avant son terme.

Aujourd’hui, l’accès à la F1 aux femmes semble toujours aussi compliqué, si ce n’est encore davantage qu’à l’époque, et Stefano Domenicali, le patron de la F1, concède qu’il ne s’attend pas à voir une femme en Formule 1 d’ici les cinq prochaines années.

Le dirigeant italien a ainsi insisté sur le fait qu’il était "crucial de donner le maximum de possibilités aux femmes de venir en F1 – nous sommes totalement dévoués à cela".

"D'un point de vue réaliste, à moins qu'il y ait quelque chose comme une météorite, je ne vois pas une fille arriver en F1 dans les cinq prochaines années. "C'est très peu probable".

Domenicali a ajouté que la F1 "travaille pour voir ce que nous pouvons faire pour améliorer le système".

Depuis plusieurs saisons, la Formule 1 soutient les W Series, une discipline dédiée exclusivement à des pilotes féminines, disputées sur des monoplaces de Formule 4 en levée de rideau de certains Grands Prix.

"Nous sommes très heureux de la collaboration avec la Formule W", continue Domenicali.

"Mais nous pensons que pour donner la chance aux filles d'être au même niveau de compétition que les hommes, elles doivent avoir le même âge que les hommes lorsqu'elles commencent à se battre sur la piste au niveau de la Formule 3 et de la Formule 2.

"Nous travaillons sur ce sujet pour voir ce que nous pouvons faire pour améliorer le système. Et vous verrez bientôt des mesures concrètes.

Ontdek het op Google Play