Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Spa 1992 : la première victoire de Schumacher
WK2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Verstappen : Ricciardo n'aurait pas dû quitter Red Bull
McLaren s'attend à vivre une nouvelle saison compliquée
Vasseur se moque d'Horner après avoir touché un bonus de 10 millions de dollars
Horner et Seidl auraient été approchés par la Scuderia Ferrari en 2021
Hamilton demande au GPDA de responsabiliser le monde de la F1
Ricciardo revient sur l'attrait de Red Bull après avoir discuté avec Mercedes
La F1 n'exclut pas d'organiser une course sprint lors de chaque Grand Prix
Spa 1992 : la première victoire de Schumacher

Spa 1992 : la première victoire de Schumacher

Actualités F1

Spa 1992 : la première victoire de Schumacher

Spa 1992 : la première victoire de Schumacher

Un an après ses débuts à Spa-Francorchamps, Michael Schumacher décrochait son premier succès en Formule 1 sur sa Benetton lors du Grand Prix de Belgique 1992. Il y a presque 30 ans déjà.

Après des débuts tonitruants en Formule 1 lors du Grand Prix de Belgique sur la modeste Jordan – impressionnant 7e en qualification avant un abandon sur ennui technique dans le premier tour -, le jeune Michael Schumacher a vite été alpagué par Flavio Briatore et l’écurie Benetton, où le jeune pilote débarquait dès la course suivante à Monza aux côtés d’un Nelson Piquet vieillissant.

Après des résultats prometteurs fin 1991, Schumacher décrochait son premier podium dès le deuxième Grand Prix de la saison 1992, au Mexique (3e), un résultat qu’il répétait au Brésil, avant de faire mieux encore lors de la course suivante à Barcelone (2e).

A nouveau deuxième au Canada puis troisième chez lui à Hockenheim, Michael Schumacher retrouvait le circuit de Spa-Francorchamps fin août, un an après ses débuts.

Il y a trente ans : Nigel Mansell champion du mondeLire plus

Le pilote Benetton débarquait en Belgique fort d’une belle quatrième place au championnat, à un petit point du grand Ayrton Senna sur sa McLaren, mais loin derrière les deux pilotes Williams, Riccardo Patrese, deuxième, et surtout Nigel Mansell, déjà titré depuis la course précédente en Hongrie.

Confirmant sa bonne forme sur le tracé de Francorchamps, Schumacher signait le troisième chrono des qualifications derrière Mansell et Senna. Au départ de la course toutefois, le pilote Benetton s’envolait laborieusement, et se voyait devancé par Patrese et la Ferrari de Jean Alesi. Devant, Senna a surpris Mansell et s’empare du commandement.

Schumacher reprend la Ferrari dès le premier tour, et conserve un bon rythme derrière Patrese. Mais des gouttes de pluie viennent perturber les débats et chambouler la course : alors que la majorité des pilotes s’engouffrent dans les stands pour monter des pneus rainurés, Senna insiste et continue en slicks durant quelques tours supplémentaires, avant de se résoudre à stopper à son tour. Mais le Brésilien a perdu gros dans l’opération et repart en milieu de peloton, alors que la pluie continue à tomber.

Un choix gagnant Michael Schumacher est revenu aux avant-postes en compagnie de son équipier Martin Brundle, mais une brève incursion hors-piste lui fait perdre une position. Il décide de tenter le pari de stopper au stand pour repasser des pneus slicks au 30e tour. Un choix payant.

Alors que la piste s’assèche, les autres pilotes stoppent à leur tour pour monter des pneus pour le sec, mais Schumacher a une longueur d’avance sur ses rivaux, et se retrouve crédité d’une avance colossale en tête.

Mansell repart le couteau entre les dents, bien décidé à aller chercher une nouvelle victoire, mais un problème d’échappement sur sa Williams le contraint à lever le pied. Michael Schumacher décroche ainsi sa première victoire en Grand Prix devant les deux Williams de Mansell et Patrese.

90 autres victoires viendront s’ajouter à son palmarès, dont cinq à Spa, sa dernière sur ce circuit en 2002 avec Ferrari, soit dix ans plus tard.

Ontdek het op Google Play