Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alonso révèle la durée de son contrat avec Aston Martin et évoque l’après-F1

Alonso révèle la durée de son contrat avec Aston Martin et évoque l’après-F1

Actualités F1

Alonso révèle la durée de son contrat avec Aston Martin et évoque l’après-F1

Alonso révèle la durée de son contrat avec Aston Martin et évoque l’après-F1

Alors qu’on le pensait repartir pour une troisième saison chez Alpine, Fernando Alonso a choisi, à la surprise générale – et surtout de son équipe actuelle -, d’aborder un nouveau challenge et de rejoindre en 2023 l’écurie Aston Martin, et récupérer le poste qui sera laissé vacant par Sebastian Vettel, lequel a annoncé sa retraite à l’issue de cette saison.

Après Minardi (à ses débuts en 2001), Renault, McLaren, à nouveau Renault, Ferrari, à nouveau McLaren et Alpine (en fait l’ancienne écurie Renault), le double champion du monde de Formule 1 s’apprête à défendre les couleurs d’une nouvelle équipe.

Aston Martin "Nous partons de trop loin"Lire plus

S’il avait été annoncé que l’accord entre Alonso et Aston Martin portait sur un contrat pluriannuel, la durée de l’entente entre les deux parties n’avait pas été officiellement révélée.

Mais le natif d’Oviedo a donné davantage de détails au journal espagnol AS.

"Ces défis ont été très enrichissants, tant sur le plan personnel que professionnel", a-t-il déclaré. "Le défi était de revenir au sommet [après sa pause de la F1 fin 2018 NDLR], et je me sens bien. Maintenant, j'ai signé pour deux années supplémentaires avec une autre équipe."

Fernando Alonso devrait ainsi être sur la grille de départ au moins jusqu’à fin 2024. Il aura alors 43 ans, un record dans l’ère moderne de la F1 (Kimi Raikkonen était âgé de 42 ans lorsqu’il a pris sa retraite à l’issue de l’année dernière).

Alonso, qui s’apprête à battre le record de Raikkonen du nombre de Grands Prix disputés (350) début octobre à Singapour, pulvérisera ainsi tous les chiffres. "Lorsque j'ai quitté la Formule 1 en 2018, j'étais épuisé mentalement et physiquement. Depuis que je suis revenu, je ne me sens pas comme ça - je me sens plus frais", continue-t-il.

"Je ne sais pas combien de temps je vais continuer. Je ne me retirerai jamais du sport automobile, mais la Formule 1, je la quitterai quand elle cessera de me rendre heureux. Pour le moment, c'est le contraire."

L’actuel pilote Alpine, qui a eu l’occasion de s’ouvrir à d’autres disciplines déjà (500 miles d’Indianapolis, 24 Heures du Mans, Dakar), compte bien poursuivre sa carrière dans le sport, même après son départ de la F1.

"J'utilise toujours le Dakar comme un exemple", conclut Alonso. "Si vous faites trois ou quatre rallyes et quelques tests, vous pouvez être prêt même si vous avez un certain âge".

"Dans le sport professionnel, l'expérience et la connaissance du corps se conjuguent. On ne sait pas la même chose à 20 ans qu'à 40 ans. Maintenant, vous savez quelles parties sont plus difficiles à entraîner, mais il y a des choses que l'âge ne pardonne pas."

Ontdek het op Google Play