Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Kubica ? "Le meilleur pilote que j'aie jamais vu" - Krack

Kubica ? "Le meilleur pilote que j'aie jamais vu" - Krack

Actualités F1

Kubica ? "Le meilleur pilote que j'aie jamais vu" - Krack

Kubica ? "Le meilleur pilote que j'aie jamais vu" - Krack

Le directeur de l'équipe Aston Martin évoque son ancien pilote chez BMW.

Aujourd'hui placé par Lawrence Stroll à la tête de l'écurie Aston Martin, Mick Krack a notamment été embauché parce qu'il a connu la victoire en Formule 1 il y a de cela quelques années.

Il était en effet ingénieur en chef au sein de l'équipe BMW Sauber et a assisté à l'unique succès en Formule 1 de Robert Kubica en 2008, lors du Grand Prix du Canada.

À l'époque, Kubica disputait seulement sa deuxième saison complète et était candidat au titre après un excellent début de saison. La politique de BMW, qui finira par quitter la F1, ne l'a pas aidé par la suite mais Krack considère toujours avoir assisté "le meilleur pilote qu'il ait jamais vu".

"Robert ? Le meilleur que j'aie jamais vu" a clairement indiqué Krack. "En talent pur, il est très, très fort. Et la manière dont il pouvait décrire le comportement de la voiture était vraiment impressionnante."

Chadwick vise maintenant la F2 ou la F3Lire plus

Krack est également revenu sur le contexte de l'époque. BMW avait préféré se concentrer sur le changement de règlementation 2009 - ce qui s'avéra un cuisant échec - plutôt que sur le développement de la voiture 2008 qui aurait pu permettre à Kubica de se battre pour le titre.

"Nous avions travaillé très dur depuis 2001... Nous étions devenus vainqueur en Formule 1, enfin. Nous avions eu la pole à Bahreïn et la deuxième place sur la grille en Australie avant de gagner. Les progrès réalisés étaient énormes."

"Oui, le règlement 2009 m'inquiétait, notamment à cause de l'introduction du KERS [le premier système de récupération d'énergie]. Techniquement, le challenge était immense."

"Alors, le développement de la voiture 2008 n'a plus fait partie des plans. C'était très compliqué à avaler car nous aurions pu faire mieux. Trop difficile à avaler, cela a clairement pesé dans la balance et je suis parti."

2009 tourna donc à la catastrophe pour BMW, au point que le constructeur allemand décida de quitter la Formule 1 avec effet immédiat.

"BMW serait resté s'ils avaient gagné en 2008 avant ça", ajoute Krack. "Moi, je n'étais plus là, je ne sais pas s'ils sont partis pour des raisons uniquement sportives."

Ontdek het op Google Play