Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ricciardo : "J’ai toujours ma place en Formule 1"

Ricciardo : "J’ai toujours ma place en Formule 1"

Actualités F1

Ricciardo : "J’ai toujours ma place en Formule 1"

Ricciardo : "J’ai toujours ma place en Formule 1"

Alors que son futur en F1 reste incertain, le pilote australien explique son amour pour son sport, dans une interview au site australien Speedcafe.

Arrivé chez McLaren en 2021, après deux saisons passées chez Renault, Daniel Ricciardo avait connu une bonne première saison sous les couleurs de Woking, avec notamment une victoire mémorable lors du Grand Prix d’Italie à Monza il y a un an.

De manière générale cependant, et plus encore cette saison, le pilote australien est régulièrement dominé par son équipier Lando Norris. Ce dernier occupe la septième place du championnat avec 76 points – et un podium à Imola -, alors que Ricciardo, 12e du classement, n’a marqué que 19 points depuis le début de la saison.

La frustration de Ricciardo n'aide pas McLaren à progresser - SeidlLire plus

Ricciardo n’a même marqué des points qu’à quatre reprises seulement cette année, son meilleur résultat restant sa sixième place à domicile lors du Grand Prix d’Australie.

Alors que sa position semblait déjà fragilisée, et même si un contrat a été annoncé pour Daniel Ricciardo chez McLaren pour 2023, la situation des transferts, et la volonté évidente de McLaren de se lier au jeune Australien Oscar Piastri, il est quasiment acquis que Daniel Ricciardo devra quitter la structure de Woking à l’issue de cette saison.

Alors que plusieurs observateurs, dont l’ancien pilote de F1 Ralf Schumacher, prédisent l’absence de Ricciardo en Formule 1 l’an prochain, ce dernier évoque ses ambitions toujours intactes dans la discipline.

"Il y a certainement plusieurs choses", a indiqué le natif de Perth dans une interview au site australien Speedcafe. "Je crois que je m'épanouis toujours parce que je crois toujours que j'ai ma place [en Formule 1] et que je peux le faire. C'est ce qui me fait vibrer."

"[Par exemple] Monza l'année dernière... une semaine avant à Zandvoort, personne ne prédisait cette victoire, pas même moi. Rien que de penser qu'un week-end comme ça, nous pourrons le vivre dans une semaine [à Spa], c'est plutôt cool."

Pour l’heure, l’option de repli la plus compétitive pour Ricciardo, s’il devait quitter McLaren comme il est désormais probable, serait le baquet laissé vacant chez Alpine par Fernando Alonso, en partance pour Aston Martin.

Mais Daniel Ricciardo a quitté la même équipe – alors nommée Renault – avec amertume il y a deux ans, et rien n’assure que les deux parties ont envie de s’associer à nouveau, alors que le baquet est également convoité par d’autres pilotes. Le second volant de l’écurie Haas, où Mick Schumacher n’a pas encore été reconfirmé, est encore une option, alors que le dernier poste vacant est le second baquet chez Williams.

Pour le moment, Daniel Ricciardo savoure sa chance de faire partie des heureux élus à pouvoir courir en Formule 1 tous les week-ends de Grand Prix. "Ce doit être l'un des seuls sports au monde où il n'y a que 20 personnes qui le pratiquent", continue l’Australien.

"Pouvoir faire partie de ce groupe, mais aussi de concourir au sein de ce groupe, c'est une chose tellement unique en soi. Et donc j'adore ça".

Ontdek het op Google Play