Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mekies décrit une "ambiance aussi bonne que possible" chez Ferrari

Mekies décrit une "ambiance aussi bonne que possible" chez Ferrari

Actualités F1

Mekies décrit une "ambiance aussi bonne que possible" chez Ferrari

Mekies décrit une "ambiance aussi bonne que possible" chez Ferrari

Le directeur de course de la Scuderia Ferrari insiste sur l’état d’esprit positif au sein de l’équipe italienne malgré les récents moments difficiles.

Après un début de saison en fanfare, et deux victoires sur les trois premiers Grands Prix pour Charles Leclerc, et une monoplace au-dessus du lot sur les premières courses à la faveur de la nouvelle réglementation technique, l’équipe Ferrari a connu une série de contrariétés, qui l’ont empêché de récolter les autres victoires qui lui étaient promises.

Schumacher mérite "une meilleure voiture que la Haas"Lire plus

Surtout, la Scuderia Ferrari s’est montrée des plus fébriles au niveau de sa stratégie, prenant les mauvaises décisions à plusieurs reprises, ce qui a permis à Red Bull et Max Verstappen de revenir au championnat, puis de creuser l’écart en tête du classement.

Alors qu’il reste neuf courses à disputer d’ici la fin de saison 2022, Ferrari occupe ainsi la deuxième place au classement constructeurs avec la bagatelle de 92 points de retard sur Red Bull, alors que sa position est même désormais menacée par Mercedes, en net regain de forme depuis cet été.

Malgré la situation, et malgré les critiques, Laurent Mekies, le directeur des courses de Maranello, assure que l’ambiance reste au beau fixe chez les rouges.

"L'ambiance [au sein de l’équipe] est aussi élevée que possible, car des gens comme Charles [Leclerc], Carlos [Sainz], Mattia [Binotto], mènent l'équipe dans toutes les situations", commente le Français. "Vous avez les bons moments, et les mauvais moments, et je pense que la différence vient de ce type de leadership."

"Ils sont capables, quoi qu'il arrive, d'appuyer sur le bouton de réinitialisation, de rassembler tout le monde, de revenir sur ce qui s'est passé, d'en tirer des leçons et de se tourner sur la prochaine course avec le sourire et avec plus de motivation que la course d'avant.”

Mekies rend en même temps un hommage appuyé à Charles Leclerc. Auteur de sept pole positions depuis le début de la saison, le Monégasque a certes manqué de réussite à plusieurs reprises, mais il a aussi commis des erreurs qui lui ont coûté cher, comme à Imola ou au Castellet.

" Il a montré une pointe de vitesse exceptionnelle cette année encore, il n’y a rien à dire à ce point de vue", continue Mekies. "Charles n'a pas besoin de nous, en tant que grand pilote de course qu’il est, pour comprendre où il doit aller en termes de proximité avec la limite. " "C’est un maître en la matière, et comme nous le faisons tous, des erreurs peuvent se produire. Je pense qu’il ne faut pas se focaliser sur les erreurs, mais il faut regarder les performances dans leur ensemble."

"Il faut considérer la proportion de choses extraordinaires qui sont faites, par rapport aux choses moins bien. Et je pense que son taux de réussite cette année a été très, très impressionnant et nous ne voulons pas qu'il change quoi que ce soit."

Ontdek het op Google Play