Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mike Krack : Stroll est en F1 "au mérite"

Mike Krack : Stroll est en F1 "au mérite"

Actualités F1

Mike Krack : Stroll est en F1 "au mérite"

Mike Krack : Stroll est en F1 "au mérite"

Le directeur de l’équipe Aston Martin insiste sur le fait que Lance Stroll doit sa place grâce à ses qualités intrinsèque, non du fait que son père soit le propriétaire de l’écurie.

Malgré son jeune âge (23 ans), Lance Stoll dispute en 2022 rien moins que sa sixième saison en Formule 1.

Après avoir fait ses classes chez Williams en 2017 et 2018 (avec un podium en Azerbaïdjan) dès sa première saison avec l’équipe britannique, le natif de Montréal a intégré l’écurie Racing Point en 2019, dans le sillage du rachat de l’équipe Force India par son père Lawrence Stroll, menant un consortium d’entrepreneurs.

Aston Martin salue le courage de Vettel de prendre sa retraiteLire plus

Fortement liée techniquement à l’équipe Mercedes, la nouvelle équipe Racing Point allait signer des résultats notables, surtout en 2020, où Lance Stoll signait deux podiums (Monza et Sahkir), et décrochait la même année sa première pole position en Turquie.

La transition de Racing Point à l’appellation Aston Martin, toujours menée par Lawrence Stroll, s’est pourtant avérée compliquée pour le jeune Lance Stroll. Après n’avoir enregistré pour meilleur résultat en 2021 qu’une sixième place (Qatar), le jeune Canadien peine même à inscrire des points depuis le début de la saison, ne s’étant classé dans le top 10 qu’à quatre reprises : autant de 10e places.

Si son illustre équipier Sebastian Vettel connaît lui aussi des difficultés sur l’Aston Martin, le quadruple champion du monde allemand – bientôt retraité – compte 16 points au championnat, contre quatre seulement à son équipier.

Lance Stroll est d’autant plus montré du doigt qu’il apparaît, pour certains, protégé uniquement en raison de sa qualité de fils de propriétaire de l’écurie. Ce que dément Mike Krack, le directeur de l’équipe Aston Martin, s’exprimant sur le podcast Beyond the Grid.

"C'est très difficile à dire", commente ainsi Krack. "Lance, il ne faut pas l'oublier, n'a jamais eu de voiture gagnante jusqu'à présent dans sa carrière."

"Il a fait des choses exceptionnelles lorsque les conditions le permettaient – Istanbul, par exemple, sur le mouillé", continue le directeur de l’écurie Aston Martin.

"Pour moi, Lance est l'un des pilotes les plus sous-estimés. Il est beaucoup, beaucoup mieux que les gens ne le pensent. Il travaille aussi beaucoup, beaucoup plus dur que les gens ne le pensent. "

"Il est très en forme. Et aussi, c'est une personne très polie, ce que beaucoup de gens ne connaissent pas parce qu'ils ne prennent pas le temps d'apprendre à le connaître."

Pour rappel, Lance Stoll a brillé dès ses débuts en monoplace en 2014, où il a remporté le championnat d’Italie de Formule 4 à 16 ans à peine, avant de décrocher haut la main le titre en Formule 3 européenne en 2016, avant de faire le saut en Formule 1.

L’an prochain, Lance Stoll fera équipe avec un autre champion du monde, l’Espagnol Fernando Alonso.

"C'est facile de mettre quelqu'un comme ça dans une case et de dire 'c'est quelqu'un qui est là parce que son père l'a favorisé. Et ce n'est pas vrai", ajoute Mike Krack.

"C'est un très bon pilote et je pense que ça se voit quand les conditions sont difficiles. Dans des conditions difficiles, on voit souvent qui sont les bons et qui ne sont peut-être pas si forts."

"C'est intéressant de voir que quand il pleut, Lance est toujours là. Cela nous dit que nous devrions peut-être regarder un peu plus en détail que de simplement dire "il est là parce que…"

Ontdek het op Google Play