Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mick Schumacher : Non, mon nom ne me met pas la pression !
WK2022
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Mick Schumacher : Non, mon nom ne me met pas la pression !

Mick Schumacher : Non, mon nom ne me met pas la pression !

Actualités F1

Mick Schumacher : Non, mon nom ne me met pas la pression !

Mick Schumacher : Non, mon nom ne me met pas la pression !

Mick Schumacher insiste : il est devenu pilote de Formule 1 par amour de la course et non avec la pression liée à l'héritage de son illustre père.

À 23 ans, Mick Schumacher dispute sa 2e saison de F1 avec l'espoir de poursuivre sa route. Son début de saison avait été compliqué, puisqu'il était constamment battu par son équipier Kevin Magnussen, revenant en F1 après un an d'absence.

La situation s'est ensuite améliorée et l'Allemand a enfin inscrit ses premiers points dans la discipline reine du sport automobile.

Le pilote de la Ferrari Driver Academy est moins comparé à Michael, son père, qu'à ses débuts mais de nombreuses questions lui parviennent encore à ce sujet.

"Je voudrais répéter que je suis ici avant tout parce que j'aime ce sport", a réaffirmé Mick. "J'aime la course et j'ai toujours voulu arriver en F1. Peu importe ce qu'a réalisé mon père qui, à mes yeux, est de toute façon bien plus qu'un pilote."

"J'ai reçu une excellente éducation, je suis capable d'analyser les choses, je sais là où je dois me mettre davantage de pression ou non. Mais je ne m'en suis jamais mis pour ça. Je veux dire, si je ne veux pas être en F1, je n'ai pas à y être. Je veux le faire et m'y faire un prénom."

Haas admet que l'avenir de Schumacher est "en suspens"Lire plus

Et le pilote Haas d'insister : non, ce patronyme n'exerce aucune pression supplémentaire sur ses épaules.

"Non, pas que je sache. Je suis sûr qu’il a des avantages et des inconvénients, mais je n’en vois que les avantages. Je suis fier de représenter ce nom et de pouvoir montrer ce que je suis capable de faire."

"Je bénéficie d'un grand soutien, je pense que c’est le point le plus important. Je suis reconnaissant et j’ai de la chance d’avoir des parents pareils. En plus de qui nous sommes, je pense que la mentalité de notre famille est incroyable. C’est quelque chose que je souhaiterais que tout le monde ait. Malheureusement, tout le monde ne l’a pas."

"J’ai pu grandir à mon rythme et je n’ai jamais été obligé de faire quoi que ce soit. C’est un énorme avantage dans le sport automobile, car j’ai l’impression que peu de pilotes ont ce privilège d’apprendre à leur propre rythme. Beaucoup ont été forcés d’apprendre plus vite, peut-être ont-ils été élevés très durement, ce que je n’ai jamais connu."

Ontdek het op Google Play