Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner révèle le problème derrière l'entrée d'Andretti en F1

Horner révèle le problème derrière l'entrée d'Andretti en F1

Actualités F1

Horner révèle le problème derrière l'entrée d'Andretti en F1

Horner révèle le problème derrière l'entrée d'Andretti en F1

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a admis que tant que la F1 ne sera pas en mesure de "traiter les aspects économiques" de l'ajout d'une équipe supplémentaire sur la grille, la candidature de Michael Andretti a peu de chances d'aboutir.

Michael, le fils de l'ancien champion de F1, Mario Andretti, a fait une offre pour ajouter son équipe éponyme aux 10 écuries déjà présentes en F1.

Horner-Wolff : "Les frictions entre nous ne sont pas du tout personnelles"Lire plus

Mais l'Américain s'est heurté à une forte opposition de la part de ceux qui sont déjà dans le paddock, principalement en raison des inquiétudes quant à la façon dont cela affectera la dotation et les flux de revenus des équipes existantes.

S'exprimant sur Sky Sports F1, Horner a concédé : "Je pense que, si vous enlevez l'aspect économique, alors avoir 24 voitures sur la grille est une bonne chose."

"Et je pense que cela permettrait à plus de jeunes pilotes qui ont du mal à percer [actuellement] d'être admis."

"Le problème sera toujours de savoir comment régler la question des finances, parce qu'en faisant venir deux équipes supplémentaires, vous diluez le pot pour les 10 qui sont là et il n'y a pas de système de relégation ou de promotion."

Gasly dresse le constat : "Nous sommes passés de la P8 à la P16"Lire plus

"Le promoteur, Stefano Domenicali, va donc devoir se justifier, notamment auprès des petites équipes. Si elles doivent renoncer à cinq, dix ou quinze millions de dollars pour permettre à une autre équipe de participer, pourquoi le feraient-elles ?"

"Comme pour toute chose, ce sont les publicités qui déterminent le choix."

"Si l'on considère la question d'un point de vue idéaliste, je suis tout à fait favorable à la création de 12 équipes. Mais quand on regarde les chiffres et ce que cela va coûter à chaque équipe individuellement, c'est là que ça tombe à l'eau", a conclu le directeur de l'écurie Red Bull.

Ontdek het op Google Play