Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Andretti répond à Wolff : "Nous n'abandonnons pas la F1, c'est notre vie"

Andretti répond à Wolff : "Nous n'abandonnons pas la F1, c'est notre vie"

Actualités F1

Andretti répond à Wolff : "Nous n'abandonnons pas la F1, c'est notre vie"

Andretti répond à Wolff : "Nous n'abandonnons pas la F1, c'est notre vie"

Mario Andretti n'est pas satisfait de la réticence des équipes actuelles de Formule 1 et de Toto Wolff à accepter la demande de son fils à concourir dans la catégorie reine.

Michael Andretti souhaite depuis un certain temps obtenir une place à son équipe sur la grille de départ pour la saison 2024. Cependant, Toto Wolff, doute de la valeur ajoutée d'Andretti Global en Formule 1.

Verstappen - "Traverser New York à vélo est plus dangereux que de rouler en F1"Lire plus

Le patron de l'équipe Mercedes a fait allusion à la valeur globale de la Formule 1 et à une possible baisse de celle-ci si une équipe comme Andretti venait à rejoindre les équipes actuelles. À l'inverse, Wolff est favorable à l'arrivée d'une marque comme Porsche ou Audi. Le champion du monde 1978 ne comprend pas la position rigide de l'Autrichien. En outre, l'Américain de 82 ans estime que le sport est mieux loti avec l'arrivée de l'équipe de son fils qu'avec un nouveau constructeur.

Andretti n'abandonnera pas

L'ancien champion est déçu de la réticence des équipes actuelles. "Il est clair que nous sommes confrontés à une certaine résistance et c'est très décevant. Est-ce que nous abandonnerons ? Non. Je pense que nous méritons d'y être", a-t-il fermement déclaré à Motorlat.

Toto Wolff a récemment indiqué qu'Andretti pourrait faire baisser légèrement la valeur globale de la Formule 1. L'Américain de 82 ans n'est pas du tout d'accord. "Ce n'est pas mauvais pour la Formule 1 d'avoir 11 ou 12 équipes. Je ne sais pas pourquoi ils résistent et pensent que dix équipes sont suffisantes. Nous voulons contribuer et nous ne voulons rien enlever à personne. Nous voulons contribuer pour le bien de tous et pour nous-mêmes", a expliqué Andretti, qui veut rassurer les autres équipes en leur disant que l'équipe américaine est parfaitement capable de se débrouiller seule.

Constructeurs contre équipes privées

Alors que Toto Wolff est quelque peu réticent à accueillir Andretti en F1, il donne une chance à Audi et Porsche.

Zhou salue l'aide de son coéquipier chez Alfa RomeoLire plus

"Toto parle d'Audi et il dit que la firme aux anneaux est la bienvenue comme onzième équipe. À mon avis, Audi serait bien sûr la bienvenue partout, il n'y a aucun doute là-dessus", explique-t-il. Pourtant, il y a aussi un inconvénient pour les fabricants.

"Vous accueillez les constructeurs sans hésiter, mais les constructeurs vont et viennent. Nous ne venons pas et partons, nous venons et restons. Les constructeurs ne sont pas dépendants du sport - nous le sommes. C'est notre vie. C'est tout ce que nous faisons. On respire ça. Pourquoi nous en priver ? Nous sommes sérieux", a conclu Andretti, qui espère encore un feu vert de la FIA et des équipes.

Ontdek het op Google Play