Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Aston Martin salue le courage de Vettel de prendre sa retraite

Aston Martin salue le courage de Vettel de prendre sa retraite

Actualités F1

Aston Martin salue le courage de Vettel de prendre sa retraite

Aston Martin salue le courage de Vettel de prendre sa retraite

Le directeur de l'équipe Aston Martin, Mike Krack, a salué le courage de son quadruple champion de F1, Sebastian Vettel, qui a choisi de prendre sa retraite à la fin de la saison.

Sebastian Vettel est sur la grille de départ de façon permanente depuis le Grand Prix de Hongrie 2007, après avoir fait une seule apparition avec BMW Sauber - en remplacement de Robert Kubica, blessé - aux États-Unis quatre courses plus tôt.

Verstappen - "Traverser New York à vélo est plus dangereux que de rouler en F1"Lire plus

Avant la course de cette année à Budapest, l'Allemand a annoncé que la saison en cours serait sa dernière. Ce dernier a même créé un compte Instagram pour s'adresser directement aux fans et expliquer sa décision.

L'Allemand n'en est qu'à sa deuxième année de course pour Aston Martin et, à la question de savoir si l'équipe avait été surprise par la décision de Vettel, Krack a répondu : "Nous devons comprendre qu'il a fait cela pendant 15 ans de sa vie."

Il dit "Je ne connais rien d'autre", mais il a, d'un autre côté, sa famille, d'autres intérêts et quand vous avez 35 ans, c'est différent de quand vous en avez 20."

"Il faut aussi être courageux pour prendre une telle décision et de ce point de vue, ça allait venir, c'était juste une question de temps."

Aston Martin affirme que "les choses auraient pu être différentes"

Aston Martin n'a pas perdu de temps pour annoncer la nomination de Fernando Alonso en remplacement de Vettel, une révélation qui a surpris l'équipe actuelle de l'Espagnol, Alpine, le lendemain de la course en Hongrie.

Mais si Aston Martin avait connu un meilleur début de saison, Krack pense que Sebastian Vettel aurait pu rester l'année prochaine.

Le Grand Prix de Belgique pourrait être au calendrier en 2023Lire plus

"C'est un être humain avec des sentiments, des opinions et une famille. Pendant un certain temps, c'était dans sa tête", a ajouté Krack.

"Probablement, s'il avait gagné les neuf ou dix premières courses, il aurait peut-être retardé sa décision, mais en fin de compte, je pense que c'était quelque chose qui était déjà dans son esprit depuis longtemps."

"Maintenant qu'il a pris sa décision, oui, c'est comme ça et nous devons le respecter".

Reportage supplémentaire de Ian Parkes

Ontdek het op Google Play