Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Binotto l'affirme : Ferrari n'en a pas fini avec ses soucis de fiabilité !

Binotto l'affirme : Ferrari n'en a pas fini avec ses soucis de fiabilité !

Actualités F1

Binotto l'affirme : Ferrari n'en a pas fini avec ses soucis de fiabilité !

Binotto l'affirme : Ferrari n'en a pas fini avec ses soucis de fiabilité !

Hormis les stratégies manquées, la fiabilité est le principal problème des maux de la Scuderia depuis le début de saison... et cela pourrait ne pas s'arranger rapidement.

"Pour finir premier, il faut d'abord finir". Cette célèbre phase, souvent attribuée à Enzo Ferrari mais adoptée par bien d'autres, Mattia Binotto doit en saisir tout le sens en cette année 2022.

Car, certes, Ferrari dispose avec la F1-75 de la monoplace la plus performante de la saison jusqu'à présent. Pourtant, beaucoup estiment que les championnats sont pliés et que Red Bull et Max Verstappen ont d'ores et déjà tout gagné. La raison : les nombreuses lacunes de l'écurie basée à Maranello, à commencer par la fiabilité.

On ne compte plus les casses moteur subies depuis mars par Charles Leclerc et Carlos Sainz. Et, aujourd'hui, le patron de la Scuderia affirme que ses voitures pourraient continuer à subir un manque de fiabilité... jusqu'à la fin de l'année.

"Nous travaillons bien sûr sur la fiabilité" a déclaré Binotto. "Nous gérons également cette situation durant les week-ends de course. Nous travaillons et le but est d'avoir tout résolu pour la saison prochaine."

Marko - "C'est dommage que Ferrari fasse autant d'erreurs"Lire plus

"Il faut comprendre ici que certains changements, certaines évolutions, ne prennent pas des jours ni même des semaines de travail mais plus de temps encore."

"Donc, ce sera définitivement résolu pour 2023. D'ici là, nous ferons au mieux afin de gérer les soucis rencontrés, et dans le but d'éviter le plus possibles les casses comme nous en avons déjà connu."

Pour rappel, Ferrari compte 97 points de retard sur Red Bull à 9 courses du terme du championnat, et Charles Leclerc concède lui 80 unités au leader du championnat, Max Verstappen.

Ontdek het op Google Play