Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Comment Alpine s'est retrouvée dans le pétrin avec ses pilotes ?
WK2022
Helmut Marko "ne voit pas" Perez rivaliser avec Verstappen en 2023
Romain Grosjean : cap sur le WEC et Le Mans en 2024 avec Lamborghini
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Comment Alpine s'est retrouvée dans le pétrin avec ses pilotes ?

Comment Alpine s'est retrouvée dans le pétrin avec ses pilotes ?

Actualités F1

Comment Alpine s'est retrouvée dans le pétrin avec ses pilotes ?

Comment Alpine s'est retrouvée dans le pétrin avec ses pilotes ?

Oscar Piastri a surpris le monde de la F1 en refusant de signer un contrat avec Alpine, et cela, une heure à peine après avoir été confirmé par l'équipe pour faire ses débuts en F1 en 2023.

Le champion en titre de F2 a longtemps été considéré comme un pilote ayant le potentiel pour être en F1, mais Fernando Alonso et Esteban Ocon lui barraient la route. Oscar Piastri a dû se contenter d'un rôle de pilote de réserve pour la saison 2022.

Alors qu'Alpine semblait pouvoir sereinement se projeter vers l'avenir avec trois pilotes de talents, elle n'en compte plus qu'un seul aujourd’hui. En effet, Esteban Ocon ne sera pas épaulé par Alonso ni Piastri en 2023 et voici pourquoi.

Comment Alpine a perdu Alonso

Lorsque Fernando Alonso a rejoint Alpine pour faire son retour en F1 la saison dernière, c'était le début du plan de 100 courses du constructeur français pour atteindre le sommet de la discipline.

Le double champion s'est donc lancé dans la réalisation "d'El Plan", la devise qui l'accompagne depuis deux saisons et qui a même figuré sur son aileron arrière.

Mais alors que les deux parties semblaient prêtes à poursuivre leur collaboration - comme en témoignent les commentaires d'Alonso et du directeur de l'équipe Otmar Szafnauer au cours du week-end du Grand Prix de Hongrie - l'intention apparente du PDG Laurent Rossi d'orienter son précieux pilote vers le programme Hypercar du Championnat du monde d'endurance à partir de 2024 a jeté un pavé dans la mare.

Un départ de l'Espagnol à ce moment-là aurait fait sortir Alonso du programme des fameuses 100 courses aux deux tiers de son parcours. Dans cette optique, Alpine n'aurait proposé qu'un contrat d'un an à l'Espagnol, avec une option pour une deuxième année, alors qu'Alonso préférait un contrat garanti de deux ans.

C'est alors qu'Aston Martin est entrée en scène. L'écurie anglaise venait d'apprendre le départ à la retraite de son quadruple champion du monde allemand, Sebastian Vettel.

Alonso a surpris Alpine et le reste de la F1 en annonçant son départ pour l'écurie de Silverstone, avec un contrat de plusieurs années. L'équipe est sur la même longueur d'onde, soit quatre ou cinq ans, pour atteindre le sommet de la F1.

Cette annonce a pris Alpine au dépourvu - Szafnauer ne l'a appris qu'à travers le communiqué de presse qui annonçait Alonso chez Aston Martin.

La star de l'équipe a ainsi échappé au contrôle d'Alpine, mais n'ayez crainte, Piastri est un remplaçant tout désigné qui attend sagement en coulisses...

Piastri étonne la F1

Piastri est depuis longtemps membre de l'Académie Alpine et est devenu le premier pilote à remporter trois championnats de formule junior successifs, avec des victoires en Formula Renault Eurocup, F3 et F2.

Il fut surprenant que Piastri ne soit pas sur la grille de la F1 cette saison, compte tenu de son talent exceptionnel. Au début de l'année, l'Australien a été pressenti chez Williams et McLaren pour des postes vacants à partir de 2023.

Mais le départ d'Alonso lui a permis de franchir le pas avec Alpine et l'équipe a confirmé Piastri le lendemain du départ de l'Espagnol.

Le caractère impulsif de l'annonce et l'absence de citations de Piastri ont jeté le doute sur la crédibilité de l'annonce de l'écurie française. Des doutes confirmés lorsque le pilote à nier avoir signé un contrat pour 2023 et a insisté sur le fait qu'il ne piloterait pas pour Alpine l'année prochaine.

Mais pourquoi ? Pourquoi Piastri refuserait-il un baquet en F1 ? Eh bien, annoncer un pilote sans contrat en place est un mauvais calcul pour commencer.

D'autres complications sont apparues avec les détails du contrat de Piastri. L'équipe devait lever son option sur lui avant le 31 juillet, soit la veille du transfert de Fernando Alonso.

Avant le départ d'Alonso, l'avenir semblait bouché pour l'Australien chez Alpine, Piastri et son manager Mark Webber ont été naturellement faire valoir son talent ailleurs.

Il est probable que Piastri ait un accord en place avec McLaren, qu'il soit signé ou non, et qu'il soit convaincu que ses obligations contractuelles avec Alpine lui auraient permis d'avoir de telles discussions.

En gardant cela à l'esprit, la décision d'annoncer Piastri sans contrat en place est un véritable coup de poker de la part d'Alpine pour essayer de gagner du terrain sur le plan juridique.

Quelle est la prochaine étape pour Alpine ?

Quelle est la prochaine étape pour Alpine ? L'équipe peut se battre pour s'assurer les services de Piastri, mais il est difficile d'imaginer que les deux parties travaillent ensemble aujourd'hui.

Si Piastri quitte le navire - ce qui semble probable pour le moment - qui occupera le siège vacant ? Daniel Ricciardo serait un candidat idéal pour la firme française, mais la F1 est souvent surprenante...

Le fait est qu'en l'état actuel des choses, Alpine est passé de trois pilotes forts à un seul pour 2023 en l'espace de deux jours - ce qui n'est pas suffisant pour un constructeur de cette stature.

Ontdek het op Google Play