Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Schmitz - "Max avec les pneus durs en Hongrie ? C'était notre plan"
WK2022
Wolff : le contrat d'Hamilton, "un sujet abordé cet hiver"
La manoeuvre de Vettel sur Magnussen à Austin élue meilleur dépassement par les fans
Silverstone procède à des changements pour rapprocher les fans de l'action
Aileron avant controversé de Mercedes : la FIA comble la faille réglementaire
Tost (AlphaTauri) : Russell est supérieur à Hamilton
Les pilotes Ferrari ont dit au revoir à la F1-75
Wolff : Hamilton fait désormais partie du management chez Mercedes
Verstappen, toujours pas fan des courses sprints
La FIA abandonne l'obligation de vaccination COVID en 2023
Le Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort prolongé jusqu'en 2025
Vasseur à la tête de l'équipe Ferrari : une annonce avant Noël ?
Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
Schmitz - "Max avec les pneus durs en Hongrie ? C'était notre plan"

Schmitz - "Max avec les pneus durs en Hongrie ? C'était notre plan"

Actualités F1

Schmitz - "Max avec les pneus durs en Hongrie ? C'était notre plan"

Schmitz - "Max avec les pneus durs en Hongrie ? C'était notre plan"

Red Bull Racing a été très proche de faire partir Max Verstappen sur le pneu dur lors du Grand Prix de Hongrie. Une discussion avec Christian Horner a finalement abouti à ce que Verstappen et Sergio Pérez partent tous deux avec le pneu rouge. C'est ce que révèle la stratège Hannah Schmitz.

Le pneu dur s'est avéré être un véritable désastre au Hungaroring lors du Grand Prix de Hongrie. Plusieurs équipes, dont Haas, Alpine et McLaren, ont essayé de performer avec la gomme blanche, sans succès.

Sargeant pilotera une Williams lors des EL1 du Grand Prix d'AustinLire plus

Le composé le plus dur de la gamme Pirelli nécessitait beaucoup trop de temps pour se placer dans la bonne fenêtre de température.

Pourtant, Ferrari a également choisi d'équiper Charles Leclerc de ce pneu, ce qui a conduit à beaucoup d'incompréhension dans et hors du paddock. Toutefois, Verstappen aurait lui aussi été proche de partir avec ce pneu. Juste avant la course, Red Bull a décidé de passer au pneu tendre, en partie à cause des messages qu'ils ont reçus du champion du monde en titre, lors de son tour de mise en grille, selon Schmitz.

Hannah Schmitz, l'un des meilleurs stratèges de Red Bull, révèle que c'était en fait une évidence de faire partir Verstappen sur le pneu dur. Le Néerlandais devait partir de P10 et un long relais sur des gommes plus dures était donc évident.

"Parce que nous sommes partis de la 10eme position, c'est l'une des stratégies les plus classiques à appliquer, partir sur le pneu dur et continuer beaucoup plus longtemps", a déclaré Schmitz à Sky Sports dans une interview vidéo. "Surtout, parce que les dépassements étaient difficiles en Hongrie, donc c'était notre plan."

Les discussions avec Horner ont finalement abouti au passage aux pneus tendres

Verstappen roulait déjà sur le pneu tendre lors de son tour vers la grille, mais il avait déjà fait comprendre par la radio que le composé dur n'allait pas fonctionner.

Red Bull et Honda prolongent leur partenariatLire plus

"Les deux pilotes ont été très clairs sur le fait qu'ils n'avaient pratiquement aucune adhérence, alors qu'ils étaient déjà sur le pneu tendre", a expliqué Schmitz.

Cela a finalement conduit à une importante discussion en interne sur le muret des stands. Même le patron de l'équipe, Christian Horner, s'en est mêlé. "Les ingénieurs de course ont alors dit : 'Je ne pense pas que les pneus durs soient une bonne idée'. Nous avons tous eu une longue discussion avec Christian à ce sujet et nous avons décidé de passer aux pneus tendres."

Ontdek het op Google Play