Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Domenicali - "Pas de place pour les idiots en F1"

Domenicali - "Pas de place pour les idiots en F1"

Actualités F1

Domenicali - "Pas de place pour les idiots en F1"

Domenicali - "Pas de place pour les idiots en F1"

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, a insisté sur le fait qu'il n'y aura "aucun compromis" lorsqu'il s'agira d'éradiquer les comportements abusifs dans ce sport.

La campagne "Drive It Out" a été lancée lors du Grand Prix de Hongrie en réponse à d'horribles actes racistes, homophobes, misogynes et de harcèlement sexuel qui ont eu lieu en Autriche le mois dernier.

Schumacher redoute que Binotto perde son poste pendant la trêve estivaleLire plus

La F1 a également été confrontée à des abus en ligne, avec de nombreux pilotes ciblés à travers les plateformes de médias sociaux, tandis qu'en Hongrie, il a été rapporté que des soi-disant fans de Max Verstappen ont brûlé des produits dérivés de Lewis Hamilton.

Interrogé par Sky Sports F1 sur le fait que la campagne était importante pour le sport, Domenicali a répondu : "Absolument, il n'y a aucune discussion à ce sujet, aucun compromis."

"La beauté de notre sport est que nous pouvons le contrôler parce que dans les tribunes, il y a beaucoup d'enfants, beaucoup de familles. C'est bon de voir différentes casquettes toutes mélangées".

Interrogé sur la façon dont la F1 pourrait contrôler les abus sur les sites, Domenicali a expliqué que des points seraient mis à disposition autour d'un circuit pour que les rapports de mauvais comportements soient signalés.

"Structurellement, il n'y a aucune crainte à donner tout type d'information", a déclaré Domenicali. "Nous avons mis des endroits où vous pouvez dire quelque chose que vous pouvez mettre en évidence s'il y a un problème."

"Bien sûr, si quelqu'un se comporte d'une mauvaise manière, nous allons être très, très stricts".

La F1, c'est juste de la compétition, pas besoin d'idiots

L'ancien directeur de course de la FIA, Michael Masi, a révélé dans une interview au Daily Telegraph australien qu'il se sentait l'homme le plus détesté du monde après son rôle controversé lors du Grand Prix d'Abou Dhabi la saison dernière.

Ferrari était sur un autre niveau avant son faux pas stratégique - WolffLire plus

Masi a également révélé un certain nombre de menaces de mort qui ont été faites en ligne.

"Il n'y a pas de place pour les idiots", a ajouté Domenicali. "Nous ne voulons donner aucune sorte d'espace [à eux]. Ce sport peut montrer qu'il s'agit d'une compétition."

"En compétition, vous devez être respectueux à chaque fois", a conclu le PDG de la F1.

Ontdek het op Google Play