Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner - "Je suis heureux que le moteur ait cassé lors des qualifications"

Horner - "Je suis heureux que le moteur ait cassé lors des qualifications"

Actualités F1

Horner - "Je suis heureux que le moteur ait cassé lors des qualifications"

Horner - "Je suis heureux que le moteur ait cassé lors des qualifications"

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a révélé que, rétrospectivement, il était " heureux " que Max Verstappen ait eu un problème avec son unité de puissance lors des qualifications.

Max Verstappen a remporté sa huitième victoire de la saison ce dimanche en s'emparant du drapeau à damier au Grand Prix de Hongrie. Il compte désormais 80 points d'avance sur Charles Leclerc avant la pause estivale de la F1.

Hamilton a battu un record vieux de 67 ans lors du GP de HongrieLire plus

Red Bull et Verstappen ont toutefois connu un début de week-end difficile. Le champion du monde en titre a été victime d'un problème d'unité de puissance en Q3, qui l'a relégué à la 10e place sur la grille.

Après avoir découvert que le problème était impossible à régler sur place, Red Bull a décidé de changer les moteurs des deux voitures pour la course. Pour Sergio Perez, il s'agissait d'une simple précaution.

Si le problème en question n'avait pas été découvert lors des qualifications, la course de son pilote hollandais aurait pris une autre tournure.

"Nous avons changé l'unité de puissance parce qu'il y avait un composant qui avait cassé dans la voiture de Max", a déclaré Horner.

"Je suis heureux que le moteur ait cassé en qualifications, car 12 kilomètres de plus et il se serait cassé sur le chemin de la grille de départ", a déclaré Horner.

"Nous avons donc choisi de changer toute l'unité de puissance plutôt que d'essayer de réparer sur place, par précaution, nous avons également changé celle de Checo."

Quand Red Bull croyait à la victoire en Hongrie

Depuis une telle place sur la grille et dans des conditions sèches au Hungaroring, on peut dire que Verstappen n'était pas le favori pour remporter ce Grand Prix.

George Russell et les deux Ferrari de Sainz et de Leclerc se sont battus pour la première place lors des 30 premiers tours de la course. Au 31eme tour, Charles Leclerc, auteur d'une magnifique manœuvre au premier virage, est passé en tête de la course.

Cependant, sept tours plus tard, Ferrari a fait le choix de couvrir un arrêt au stand de Verstappen en faisant entrer Leclerc et en l'équipant d'un train de pneus durs, ce qui fut un désastre.

Horner : "La nouvelle directive technique n'aura aucun effet sur nous"Lire plus

Horner a expliqué que c'est seulement après cet arrêt de la Scuderia qu'il a commencé à croire en une possible victoire de Max Verstappen.

Interrogé s'il s'attendait à ce que Ferrari tente de couvrir Verstappen en s'arrêtant également, Horner a répondu : "Non, parce que je pensais que Ferrari était sur une stratégie très différente à ce moment-là."

"Ils ont cherché à assurer la position en piste, mais dès qu'ils ont fait rentrer Charles au stand et qu'ils ont sorti un train de pneus durs, j'ai vraiment senti qu'une victoire était possible", a assuré le directeur de l'écurie autrichienne.

Ontdek het op Google Play