Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Charles Leclerc parle de "carnage" chez Ferrari après le GP de Hongrie !

Charles Leclerc parle de "carnage" chez Ferrari après le GP de Hongrie !

Actualités F1

Charles Leclerc parle de "carnage" chez Ferrari après le GP de Hongrie !

Charles Leclerc parle de "carnage" chez Ferrari après le GP de Hongrie !

C'était une occasion en or de revenir au championnat sur Max Verstappen avant la trêve estivale, il n'en a rien été.

Max Verstappen repart de Hongrie avec un matelas de points confortable : 80 points d'avance sur Charles Leclerc ! Le Monégasque termine 6e de la course, après avoir été contraint d'effectuer un deuxième arrêt où il a chaussé les pneus durs. Cette gomme n'a pas fonctionné alors que son équipe tentait de couvrir les arrêts aux stands de Verstappen et Russell. Mais ces derniers avaient utilisé la gomme la plus tendre en début de course, donc ils ont eu la possibilité de mettre les Medium, alors que Leclerc n'avait le choix qu'entre les tendres ou les durs, avait un grand nombre de tours restant à couvrir.

Surprenant deuxième, Hamilton parle de la malchance de Russell !Lire plus

C'est un résultat très difficile pour Leclerc, qui partait 3e ce dimanche, soit sept positions de mieux que Verstappen. Il termine également derrière Sainz et Perez, qui semblaient en manque de vitesse dimanche. .

Aucune d'explication concernant la stratégie de Ferrari

Il revient sur le choix de Ferrari de passer à la gomme dure dans son deuxième relais, lors de l'interview d'après course donnée par la télévision française.

"Je n'ai pas les explications pour l'instant...Je...euh..Je sais pas trop quoi dire moi non plus mais...Euh il va falloir qu'on regarde encore une fois, mais là c'est...", commence-t-il un brin accablé par la situation.

"C'est difficile parce que, c'est vrai, on m'a posé la question, les Medium étaient vraiment bien. On avait...On était plutôt rapides sur les Medium..Ils étaient encore assez neuf, j'étais confiant, je l'ai dit à la radio. On a décidé de couvrir Max avec des Hard (pneus durs) alors qu'il était en Medium. C'était un carnage! On s'arrête (à nouveau) 5 ou 6 tours après...Sur des Soft (pneus tendres), Euh...donc ça a fait un long stint (relais) sur les Soft, enfin bref. Euh j'ai pas trop de réponses pour l'instant."

Le journaliste lui demande si le fait de ne pas partir en pneus tendres dès le début de la course, comme l'ont fait Verstappen, Russell et Perez, n'a pas condamné les chances de Leclerc dimanche. Il répond de manière sûre : "Je pense que le départ, ça n'a rien à avoir. C'était plutôt une bonne stratégie, je pense, au début. "

Mais c'est surtout le fait de ne pas avoir continué en Medium qui semble l'agacer. "Euh...Mais moi aussi je voyais les choses pour aller le plus loin possible avec ces deuxièmes Medium qui..parce que je l'ai dit, les Medium étaient bons. C'était des bons pneus, j'avais un bon feeling dessus...Je comprends...Je comprends pas..."

Pas question de parler de championnat si Leclerc et Ferrari ne s'améliorent pas

On lui rappelle sa belle manœuvre sur George Russell (Leclerc a effectué un beau dépassement sur Russell au virage 1 pour prendre la tête de la course), mais que Verstappen gagne et qu'il a désormais 80 points d'avance sur lui.

"Euh...C'est comme ça ! On regarde course par course. Très honnêtement...euh..Au bout d'un moment on ne peut pas espérer gagner le championnat si on continue à faire des courses comme ça. Donc, je sais...je sais pas trop quoi dire. J'espère que la deuxième partie de saison nous sourira un peu plus, mais nous faut qu'on s'améliore."

Ferrari et ses pilotes devront donc hausser le niveau en deuxième partie de saison afin de réduire l'écart sur Red Bull et faire face à la menace Mercedes.

Ontdek het op Google Play