Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La victoire de Verstappen et la nouvelle erreur stratégique de Ferrari
WK2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Mercedes rend un vibrant hommage à Niki Lauda
Ricciardo sera présent sur "une douzaine de courses au maximum" avec Red Bull en 2023
Charles Leclerc à Binotto : "Merci pour tout, Mattia"
Verstappen : Ricciardo n'aurait pas dû quitter Red Bull
McLaren s'attend à vivre une nouvelle saison compliquée
Vasseur se moque d'Horner après avoir touché un bonus de 10 millions de dollars
Horner et Seidl auraient été approchés par la Scuderia Ferrari en 2021
Hamilton demande au GPDA de responsabiliser le monde de la F1
Ricciardo revient sur l'attrait de Red Bull après avoir discuté avec Mercedes
La F1 n'exclut pas d'organiser une course sprint lors de chaque Grand Prix
La victoire de Verstappen et la nouvelle erreur stratégique de Ferrari

La victoire de Verstappen et la nouvelle erreur stratégique de Ferrari

Actualités F1

La victoire de Verstappen et la nouvelle erreur stratégique de Ferrari

La victoire de Verstappen et la nouvelle erreur stratégique de Ferrari

Max Verstappen s'impose en Hongrie, alors que le champion du monde s'élançait de la 10eme place sur la grille de départ. Les Mercedes de Lewis Hamilton et de George Russell complètent le podium. Ferrari une nouvelle fois à la faute.

Russell conserve sa position au départ du Grand Prix

Alors qu'il s'élançait pour la première fois de sa carrière de la première place sur la grille de départ, George Russell a réussi à conserver sa position avec ses pneus tendres. Derrière lui, les deux Ferrari ont conservé elles aussi leurs places, même si Lando Norris s'était positionné à la hauteur de Charles Leclerc.

Plus loin, Max Verstappen a su éviter les problèmes alors qu'il s'élançait en milieu de peloton. La voiture de sécurité virtuelle a été déployée du fait de la présence de débris sur la piste après un contact d'Albon avec Vettel.

Au restart, George Russell s'était ménagé une belle avant sur la Ferrari de Carlos Sainz, se mettant à l'abri du DRS. Les Red Bull de Verstappen et de Perez (8eme et 9eme) peinaient à faire la différence sur les Alpine. Seule une petite erreur d'Alonso a facilité le dépassement de Max Verstappen sur l'Espagnol.

Après 10 tours de course, les Red Bull poursuivaient leurs remontées et revenaient sur Lewis Hamilton sixième. À l'avant de la course, George Russell était toujours premier, tenant la dragée haute aux deux Ferrari. Le jeune britannique comptait alors plus de deux secondes d'avance sur Carlos Sainz.

En queue de peloton, on retrouvait un Pierre Gasly 17eme, alors que le Français s'élançait de la voie des stands. Le pilote AlphaTauri a pu profiter du passage aux stands d'Alex Albon et de Kevin Magnussen.

Après 12 tours de course, Lewis Hamilton et Max Verstappen, rivaux en 2021 se sont retrouvé en piste, se battant pour la 4 eme place. Les deux pilotes avaient rapidement réussi à se débarrasser de la McLaren de Lando Norris.

Alors qu'il se montrait offensif dans les rétroviseurs de Lewis Hamilton, le champion du monde en titre indiquait à la radio qu'il rencontrait des soucis avec sa boite de vitesse.

Les Ferrari font le pressing sur Russell

Du côté de chez Ferrari, on se montrait de plus en plus pressant dans l'échappement de la Mercedes. George Russell a été appelé à son stand à l'entame du 17eme tour, laissant la tête de la course à Carlos Sainz. Ce dernier a lui aussi été appelé un tour plus tard.

Charles Leclerc tenait alors la tête de la course sans encore avoir effectué son passage au stand. Avec ses pneus médiums usés, le Monégasque comptait 18 secondes d'avance sur George Russell. Au final, Charles Leclerc aura tenu 21 tours avec ses gommes jaunes. Après moins de trois secondes d'arrêt, la monoplace numéro 16 était alors ressortie en piste derrière George Russell et devant Carlos Sainz.

On a par la suite assisté à un sublime double dépassement de Daniel Ricciardo sur les deux Alpine, dans le deuxième virage du circuit.

Le dépassement de Leclerc sur Russell

Après plusieurs tours et au terme d'une fantastique bataille, Charles Leclerc a réussi à faire le frein à George Russell. Le Monégasque était alors de nouveau en tête de la course, grâce à une manœuvre digne de Piquet en 86 (le travers en moins) ! Carlos Sainz et max Verstappen avaient de leurs côtés réussi à remonter sur la Mercedes de George Russell. La victoire s'éloignait pour le Britannique et ses chances de podium se réduisaient également.

C'est à l'entame du 39eme tour que Max Verstappen é été appelé une seconde fois aux stands, chaussant les pneus médiums.

La bataille Leclerc-Verstappen

Du côté de chez Ferrari, ce sont des gommes dures (blanches) qui ont été montées sur la monoplace de Charles Leclerc. Le Monégasque était alors ressorti juste devant les deux monoplaces de Perez et de Verstappen. Équipé de gommes dures, Leclerc n'a dans un premier temps pas pu défendre sa troisième place face à Verstappen. Mais un tour plus tard, on retrouvait le champion du monde en titre en tête à queue avant le dernier virage.

À cet instant de la course, on retrouvait Sainz en tête devant Lewis Hamilton et Charles Leclerc. Au 45eme tour de la course, Max Verstappen reprenait de nouveau la troisième place, au terme d'un beau dépassement en bout de ligne droite.

De son côté, Lewis Hamilton remontait petit à petit sur Carlos Sainz alors que les gouttes de pluie se faisaient de plus en plus pressantes. Appelé aux stands, Carlos Sainz était alors ressorti en piste avec des pneus tendres (rouges).

La nouvelle erreur stratégique de Ferrari

À vingt tours du terme de ce Grand Prix, Charles Leclerc était une nouvelle fois sous la menace d'un autre pilote, George Russell. Le Monégasque n'arrivait pas à trouver le rythme avec ses gommes blanches. Au 54 eme tour, de la course, dépassé par George Russell, Ferrari rappelle une nouvelle fois Charles Leclerc pour l'équiper des pneus pluie.... La Scuderia s'est totalement loupée aujourd'hui. Le Monégasque était alors sixième, alors que Max Verstappen tenait la tête de la course. Côté météo, la piste devenait de plus en plus glissante, faisant planer le doute sur l'issue de la course.

Dans les dix derniers tours de la course, Carlos Sainz a vu Lewis Hamilton le dépasser. Le septuple champion du monde est par la suite allé dépasser George Russell.

À deux tours du terme de la course, Valtteri Bottas a dû stopper son Alfa Romeo dans le troisième secteur. La voiture de sécurité virtuelle a été déployée. Au passage du drapeau à damier, Max Verstappen remporte sa huitième victoire de la saison. Il franchit la ligne d'arrivée devant Lewis Hamilton et George Russell.

Le classement du Grand Prix de Hongrie 2022

Ontdek het op Google Play