Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Chez Ferrari, on l'assure : Leclerc "a tourné la page du Paul Ricard"

Chez Ferrari, on l'assure : Leclerc "a tourné la page du Paul Ricard"

Actualités F1

Chez Ferrari, on l'assure : Leclerc "a tourné la page du Paul Ricard"

Chez Ferrari, on l'assure : Leclerc "a tourné la page du Paul Ricard"

Abattu après avoir essuyé son troisième abandon de la saison lors du GP de France la semaine dernière, Charles Leclerc a entamé le week-end hongrois à nouveau avec un esprit conquérant.

Après la déception du GP de France la semaine dernière, Ferrari semble avoir réussi à se remobiliser ce week-end en Hongrie, après avoir réalisé les meilleurs temps à l'issue des deux premières séances d'essais libres.

Carlos Sainz a en effet signé le meilleur chrono à l'issue des EL1, avant que son coéquipier Charles Leclerc claque la référence absolue de la journée un peu plus tard dans l'après-midi.

Un début de Grand Prix idéal, alors que la Scuderia doit impérativement redresser la barre dans les plus brefs délais suite à son week-end raté en France, où le Monégasque a abandonné sur sortie de piste alors qu'il était en tête, et où Sainz n'a pu faire mieux que cinquième à l'arrivée, après un départ depuis le fond de la grille.

EL2 - Avantage Leclerc à l'issue de la première journéeLire plus

Pour Leclerc, ce meilleur temps vient à point nommé alors que le pilote Ferrari s'était montré particulièrement mécontent envers lui-même suite à sa bévue au Paul Ricard, allant jusqu'à expliquer après la course qu'il souhaitait prendre un peu de temps pour lui en vue du GP de Hongrie, ce afin de faire le point.

Cela n'a cependant pas empêché l'équipe de procéder à son traditionnel débriefing post-course, qui on l'imagine aisément a eu lieu dans une atmosphère morose : "Le débriefing a bien sûr été un moment difficile, l'ambiance n'était pas géniale", a ainsi expliqué le patron de Ferrari, Mattia Binotto, auprès de Sky Sports F1.

Le débriefing a bien sûr été un moment difficile, l'ambiance n'était pas génialeCharles Leclerc

"Charles est rentré chez lui dans la foulée et il y est resté pour essayer de se relaxer et de se reconcentrer en vue de la Hongrie. Il est de retour, et je pense qu'il veut vraiment bien faire. Il a d'ores et déjà tourné la page de ce qui s'est passé au Paul Ricard. Il est rapide en ce moment, il est en bonne forme et il est en mesure de s'imposer."

Leclerc n'a donc pas quitté sa résidence de Monaco dans les jours précédant le GP de Hongrie, assurant en avoir profité pour se changer les idées : "Je suis juste resté à la maison. Ma mère et mes frères sont venus me voir le lundi soir, mes amis le mardi soir, j'ai fait du sport chaque jour et puis voilà."

Leclerc y croît encore

Avec 63 points de retard sur Max Verstappen, la situation de Leclerc au championnat est désormais très précaire. Aucun pilote n'a en effet réussi jusqu'à cette année à décrocher le titre après avoir rattrapé plus de 44 points sur un adversaire – on notera que ce record sera quoi qu'il advienne battu cette saison, puisque Verstappen a lui-même résorbé un débours de 46 unités sur Leclerc en tout début d'exercice.

Que faut-il attendre du GP de Hongrie ?Lire plus

Conscient que lui et sa Ferrari détiennent la pointe de vitesse suffisante pour jouer la gagne sur chaque circuit, Leclerc estime tout de même avoir encore ses chances au championnat : "Je vais continuer à y croire jusqu'à la fin", assure-t-il. Après tout, les records sont faits pour être battus.

Ontdek het op Google Play