Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Vettel craint le "vide" qui pourrait se créer dans la vie après la F1

Vettel craint le "vide" qui pourrait se créer dans la vie après la F1

Actualités F1

Vettel craint le "vide" qui pourrait se créer dans la vie après la F1

Vettel craint le "vide" qui pourrait se créer dans la vie après la F1

Sebastian Vettel a expliqué craindre ce que le futur lui réserve suite à l'annonce de son retrait de la F1 à l'issue de la saison.

Sebastian Vettel prendra donc sa retraite à la fin de l'année après 16 saisons passées en F1 et quatre titres de champion du monde décrochés au début des années 2010. L'Allemand a ainsi expliqué que "la famille et d'autres intérêts" avaient pris le pas sur son désir de poursuivre la compétition.

Mais à 35 ans, le pilote Aston Martin ne cache pas craindre l'après-F1, et le fait de se retrouver face à un vide bien difficile à combler dans sa vie : "Je travaille toujours en me projetant sur la suite", a-t-il ainsi déclaré. "Je dis toujours que la meilleure course est encore à venir, ce qui est un peu une connerie [sic] dans la mesure où je ne vais pas tarder à raccrocher. De quelle course parle-t-on si je prévois d'arrêter la compétition ? Il faut voir cela comme une vue d'ensemble, étant donné que dans la vie et pour chaque sportif, le plus gros défi est toujours celui qui nous attend."

Vettel tire sa révérence et laisse un baquet libre pour 2023Lire plus

"C'est ce à quoi je fais face et, en toute honnêteté, j'ai aussi un peu peur de ce qui m'attend, car cela pourrait être un grand vide. Je ne sais pas quelle profondeur aura ce vide, et si je vais parvenir à m'en extraire, mais je sais que j'ai beaucoup de soutien de la part de nombreuses personnes qui m'ont aidé tout au long du chemin jusqu'ici et qui vont continuer à le faire et à me donner une direction à suivre. J'espère donc prendre les bonnes décisions à l'avenir pour progresser, et devenir une meilleure version de moi-même dans une décennie."

J'espère donc prendre les bonnes décisions à l'avenir pour progresser, et devenir une meilleure version de moi-même dans une décennie.Sebastian Vettel

Vettel a fait ses débuts en F1 en 2007 avec une pige chez Sauber lors du GP des États-Unis en remplacement d'un Robert Kubica accidenté une semaine plus tôt au Canada, avant de prendre la direction de Toro Rosso puis de Red Bull – avec qui il a remporté ses quatre titres entre 2010 et 2013.

Une 1ère période de réflexion au 1er semestre 2020

Parti rejoindre Ferrari en 2015, l'Allemand a par la suite rallié Aston Martin en 2021 après une dernière saison bien terne chez les Rouges, dont le début a été repoussé à l'été en raison de la pandémie de Covid, ce qui lui a largement laissé le temps de se poser et de faire le point sur son avenir, réalisant qu'il n'était alors pas prêt à mettre un terme à sa carrière.

Que faut-il attendre du GP de Hongrie ?Lire plus

"Je pense que cela nous a donné tout le temps nécessaire pour réfléchir à où nous en étions, et à ce que nous voulions faire", reprend Vettel. "C'est surprenant de voir comment tout cela [cette réflexion] a été balayée lorsque la compétition a repris ses droits, ce qui en un sens est une bonne chose, mais peut-être aussi moins bonne sous d'autres perspectives. Avant cela je me posais déjà des questions, avant même 2020 et la pandémie, mais en 2020 j'ai finalement pris la décision de continuer plutôt que de m'arrêter."

"Changer d'équipe, trouver un nouveau défi, un nouvel environnement, il y a toujours plein de questions auxquelles je veux répondre. Je pense qu'aujourd'hui j'ai une idée très précise de mes réponses. Je n'ai plus remporté de victoire depuis lors [depuis le GP de Singapour 2019, ndlr], mais je n'en éprouve pas le besoin. C'était une affaire avec moi-même que d'apporter des réponses à toutes ces questions."

Avec Ian Parkes

Ontdek het op Google Play