Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alonso : Remplacer Vettel ? "Toutes les options sont possibles"
WK2022
Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
La livrée de l'Audi de Formule 1 déjà disponible dans F1 22
Les évènements sportifs les plus suivis en Europe
La Formule 1, un des sports les plus appréciés au monde
La Formule 1 confirme le lieu de ses six courses sprints pour 2023
Coulthard : celui qui prétend que Verstappen doit tout à sa voiture est "un idiot"
La Turquie également sur les rangs pour remplacer le Grand Prix de Chine
Horner : Ricciardo a fait "quelque chose de stupide"
Wolff : La F1 "ne peut plus cacher les choses" au Moyen-Orient
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Alonso : Remplacer Vettel ? "Toutes les options sont possibles"

Alonso : Remplacer Vettel ? "Toutes les options sont possibles"

Actualités F1

Alonso : Remplacer Vettel ? "Toutes les options sont possibles"

Alonso : Remplacer Vettel ? "Toutes les options sont possibles"

Fernando Alonso explique qu'il pourrait considérer un passage chez Aston Martin en remplacement du futur retraité Sebastian Vettel si l'opportunité venait à se présenter.

La nouvelle a fait les bonnes feuilles de la presse ce jeudi : Sebastian Vettel a annoncé en marge du GP de Hongrie prendre sa retraite à l'issue de la saison, sa 16e en F1. Une décision qui n'a pas manqué de déclencher des spéculations quant à l'identité de son successeur chez Aston Martin.

Le nom de Fernando Alonso n'a pas tardé à jaillir, même si l'Espagnol assure que rester chez Alpine demeure "sa priorité" pour l'instant. On peut néanmoins souligner que le double Champion du monde n'a pas non plus éludé la question d'un possible remplacement de Vettel. "La trêve estivale va probablement être le moment où je vais devoir m'assoir et tirer des conclusions, et effectivement cette trêve débute dès lundi."

La trêve estivale va probablement être le moment où je vais devoir m'assoir et tirer des conclusions, et effectivement cette trêve débute dès lundi.Fernando Alonso

"Toutes les options sont possibles tant qu'une équipe donnée n'a pas déjà ses deux pilotes. Ma priorité est de rester chez Alpine car nous avons travaillé et développé ensemble ce projet depuis à présent deux ans. Nous sommes de plus en plus compétitifs et mon souhait est probablement de rester, mais nous n'avons pas encore pris le temps d'en discuter et de prendre des décisions."

Vettel tire sa révérence et laisse un baquet de libre pour 2023Lire plus

"Je vais partir en vacances, les patrons vont partir en vacances également, donc nous allons devoir organiser des visioconférences, mais je dois dire que quand deux parties veulent se mettre d'accord sur quelque chose, cela prend dix minutes [pour entériner une décision]. En revanche, quand deux parties sont en dissensions, c'est qu'une des deux n'est probablement pas contente. Donc cela ne prendra certainement pas dix minutes, quel que soit le sujet dont on parle."

Alonso a quitté la F1 au terme de la saison 2018 après avoir vu sa passion pour la discipline s'émousser lors de son second passage chez McLaren. L'Espagnol a alors décidé de découvrir d'autres catégories, tel le Rallye Dakar, les 500 miles d'Indianapolis ou bien encore le WEC, où il a remporté à deux reprises à la fois les 24 Heures du Mans et le championnat, en 2018 et 2019 avec Toyota.

Rester en F1, priorité d'Alonso

Malgré ces succès Alonso avait pourtant décidé, à 40 ans, de faire son retour en F1 en 2020 pour le compte d'Alpine, structure issue de l'équipe Renault avec laquelle il a remporté deux titres en 2005 et 2006, avec la promesse de se battre de nouveau aux avant-postes.

Si cela ne s'est pas encore matérialisé jusqu'ici, Alonso se veut fataliste à ce sujet : "[…] Avec les réglementations actuelles, il semble que seuls Ferrari, Red Bull et Mercedes soient en mesure de remporter des courses", constate l'Ibère. "Si vous bénéficiez d'une opportunité pour 2023 avec l'une de ces trois équipes, alors vous allez tenter d'allier vos forces."

Avec les réglementations actuelles, il semble que seuls Ferrari, Red Bull et Mercedes soient en mesure de remporter des courses.Fernando Alonso

"Mais de telles opportunités n'existent pas [pour l'instant], donc il faut simplement avoir confiance en d'autres projets qui ne peuvent que vous faire des promesses de compétitivité pour l'an prochain. Je ne fais pas partie de ces trois équipes, mais je n'ai pas d'autres défis en tête pour l'instant. Je n'ai pas de famille, et les autres catégories ne m'attirent pas pour le moment, donc je suis heureux là où je suis."

Ontdek het op Google Play