Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Que faut-il attendre du GP de Hongrie ?

Que faut-il attendre du GP de Hongrie ?

Actualités F1

Que faut-il attendre du GP de Hongrie ?

Que faut-il attendre du GP de Hongrie ?

La première phase de la saison arrive à son terme ce week-end, et le GP de Hongrie ne manque certainement pas de points d'intérêt !

C'est avec une avance confortable au championnat que Max Verstappen débarque en Hongrie ce week-end. Le Néerlandais dispose en effet de 63 points d'avance sur Charles Leclerc, ce dernier qui a perdu gros lors de son abandon lors du GP de France suite à une sortie de piste.

Mais le fait est que le profil étriqué et sinueux du Hungaroring ne devrait pas jouer en faveur des Red Bull, et souligner à l'inverse les qualités des Ferrari et des Mercedes. Autant dire que l'issue de cette dernière manche précédant la trêve estivale est loin d'être jouée d'avance… Revue de détails avant la 13e épreuve de la saison 2022 de F1 !

Verstappen prudent avant un GP de Hongrie annoncé comme pluvieuxLire plus

L'avance de Verstappen pourrait bien s'effriter

On vient de le dire, il est probable que le Hungaroring ne sied guère à la RB18, mais il ne faut pas oublier que Ferrari subit à l'heure actuelle une pression de tous les diables. Verstappen présente donc 63 points d'avance avant le GP de Hongrie, et s'il parvient à accroître cette marge ne serait-ce que d'un point à l'issue du week-end, le Néerlandais pourrait alors se permettre de finir deuxième lors de chacune des courses restantes à disputer cette saison et parvenir tout de même à remporter le titre.

Ferrari et Leclerc en ont bien conscience, et savent qu'il leur est impératif de frapper un grand coup avant la pause estivale pour se maintenir à flot au championnat. Mais cette pression du résultat pourrait bien amener l'équipe italienne et son pilote à prendre davantage de risques, et donc à faire des erreurs.

Or la moindre incartade serait pour le moins rédhibitoire pour le cheval cabré, alors que Leclerc a déjà laissé plus de 100 points en route cette saison en raison de problèmes de fiabilité, d'erreurs de pilotage ou de cafouillages stratégiques.

Une course pleine d'inattendu

Par le passé, le GP de Hongrie a réservé de nombreuses surprises. La dernière en date est probablement le départ seul sur la grille (mieux que le GP des États-Unis 2005 !) l'an passé de Lewis Hamilton ainsi que la première victoire en F1 d'Esteban Ocon.

Et autant dire qu'avec la pluie annoncée samedi, la grille pourrait bien se retrouver chamboulée. On imagine alors la foire d'empoigne en course, sur un tracé qui pardonne peu les erreurs et muni de barrières de sécurité proches de la piste.

On soulignera également que le Hungaroring a la faculté de permettre aux pilotes d'obtenir leur première victoire, à l'instar d'Ocon l'an dernier on l'a dit, mais aussi de Damon Hill en 1993, Fernando Alonso en 2003, Jenson Button en 2006 ou bien encore Heikki Kovalainen en 2008.

Monza s'attend à une affluence record pour le GP d'ItalieLire plus

Vers une 104e victoire d'Hamilton ?

À l'inverse, on est en droit de se demander si le Hungaroring ne serait pas le lieu idéal pour que Lewis Hamilton renoue avec la victoire. On se souvient qu'en 2009 le Britannique s'était imposé au volant d'une McLaren qui avait, comme la Mercedes de cette année, bien mal négocié jusque-là l'introduction d'une nouvelle réglementation technique.

Il faut dire que Hamilton est particulièrement à l'aise en terre magyar : il partage en effet avec Michael Schumacher le record de huit succès sur un circuit donné – un record que l'Anglais détient à la fois en Hongrie et à Silverstone, alors que l'Allemand a réalisé cet exploit à Magny-Cours.

Si Hamilton ne parvient toujours pas à remonter sur la plus haute marche du podium ce week-end, sa disette de victoire sera alors sa plus longue depuis 2006. On rappellera par ailleurs que la dernière année où aucun pilote britannique ne s'est imposé en F1 remonte à 2005.

Le pilote Mercedes aura néanmoins une bonne carte à jouer en Hongrie, avec un regain de forme constaté lors des quatre dernières manches qui s'est traduit à chaque fois par une arrivée sur le podium, d'autant plus que Red Bull devrait éprouver des difficultés ce week-end.

Dissensions autour de la future réglementation

Les équipes se sont divisées ces dernières semaines au sujet des changements proposés au niveau de la réglementation technique pour l'an prochain. Le plateau est pour ainsi dire coupé en deux quant au rehaussement du plancher et du diffuseur de 25 mm, le patron de Red Bull, Christian Horner, expliquant que cela représenterait "un changement complet de l'aérodynamique".

De son côté, la FIA assure que ces modifications sont considérées comme étant plus sûres dans l'objectif de trouver une solution permanente au problème de marsouinage auquel sont confrontés les équipes, et au premier chef Mercedes, quand bien même la majorité des écuries semble avoir à présent bien apprivoisé ce phénomène. Il est donc fort probable que le sujet soit encore au cœur des débats ce week-end dans le paddock.

Vettel annonce sa retraite de la F1Lire plus

Enfin des améliorations sur la Haas !

C'est un fait à souligner, Haas a réussi à maintenir un niveau correct de fiabilité jusqu'ici cette saison en dépit de la moindre amélioration d'envergure apportée sur sa voiture. Mais l'équipe américaine va enfin introduire une série d'améliorations sur la VF-22 en Hongrie.

Il n'y aura cependant pas suffisamment de pièces pour les deux voitures, et la majorité d'entre elles seront donc dédiées à Kevin Magnussen. Cela aura au moins le mérite de permettre de mener des comparaisons valables entre la monoplace du Danois et celle de son coéquipier Mick Schumacher.

Ontdek het op Google Play