Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hamilton : Je pensais être à 3 dixièmes, me voilà à une seconde !

Hamilton : Je pensais être à 3 dixièmes, me voilà à une seconde !

Actualités F1

Hamilton : Je pensais être à 3 dixièmes, me voilà à une seconde !

Hamilton : Je pensais être à 3 dixièmes, me voilà à une seconde !

Lewis Hamilton a terminé ce samedi à la 4e place des qualifications sur le circuit du Paul Ricard.

Le Britannique échoue à 0.893 seconde du poleman Charles Leclerc, alors que Mercedes a apporté des évolutions pour le week-end du Grand Prix de France. Elles étaient censées permettre à l'écurie allemande de réduire l'écart sur Ferrari et Red Bull, mais il semble que ces dernières ont également apporté des évolutions qui maintiennent Mercedes à distance.

Verstappen s'appuie sur son rythme de course : "J'espère être le favori"Lire plus

A l'issue des qualifications, Hamilton est quelque peu déçu de ne pas réduire l'écart avec la tête aussi vite que prévu. "Je suis venu ici ce week-end en espérant que nous serions à moins de trois dixièmes d'eux et nous sommes à une seconde [d'eux]", a-t-il avoué.

Mercedes pensait que la combinaison de virages rapides, d'une surface de piste lisse et de températures élevées au Paul Ricard jouerait en leur faveur. Hamilton a admis qu'il espérait que ce week-end serait un tremplin vers une performance plus compétitive au Hungaroring la semaine prochaine.

"Avec les trois dixièmes, j'espérais que la course suivante, nous pourrions combler ces deux dixièmes et que nous serions dans la lutte à Budapest. Mais si c'est comme ça, alors ça va prendre du temps. Mais c'est possible."

Hamilton explique où la différence se fait avec les leaders en France

Lewis Hamilton affirme que le dernier secteurest l'endroit où sa Mercedes W13 perd le plus de temps face à Ferrari et Red Bull. Le long secteur final du circuit Paul Ricard ne conviendrait pas à sa Mercedes W13.

"Dans le dernier tour, mon premier secteur était aussi rapide que les gars devant", commente-t-il.

"Mais ensuite, nous perdons beaucoup dans la ligne droite, je pense au moins une demi-seconde, et ensuite tout au long de cette section à haute vitesse dans les derniers virages." "C'est comme si [Ferrari et Red Bull] avaient moins de traînée et plus d'appui dans tous les virages."

"Le dernier secteur était comme six, sept dixièmes ou quelque chose de fou. C'est en grande partie dû à l'accélération maximale."

"Une partie (de ce temps perdu) est juste due à cette traînée, mais pour une raison quelconque, ils ont été en mesure d'aller beaucoup plus vite que nous dans les virages à grande vitesse, donc je ne sais pas. Nous continuons juste à travailler."

Hamilton heureux de sa perfomance après avoir manqué les EL1

Le Britannique est satisfait de son tour, qu'il a réalisé dans son ultime tentative en Q3. Avec un temps en 1:31.765, il est l'un des 4 pilotes à être descendus sous la barre des 1:32.000. "J'étais vraiment heureux de mon tour à la fin, c'était un beau tour, c'était juste une seconde de moins. Donc pour une raison quelconque, nous semblons être beaucoup plus loin ce week-end."

Il pense que Red Bull et Ferrari sont sur une autre planète en termes de performance pure. Il continue "Mais tout le peloton l'est vraiment. Les deux premières équipes sont dans leur propre ligue, vraiment."

N'ayant pas participé à la première séance d'essais libres, où Nyck de Vries pilotait sa voiture, Hamilton s'est dit heureux d'avoir rattrapé son retard.

"Considérant que j'ai manqué les EL1, ce qui vous met définitivement sur le pied arrière, je suis vraiment heureux des progrès que j'ai faits", a-t-il souligné. "Tout le monde à l'usine travaille très dur avec nous pour progresser. Je suis arrivé aujourd'hui et je pense que nous avons fait un pas en arrière aujourd'hui, mais en qualifications, j'ai réussi à renverser la situation."

Hamilton toujours en mode "expérience" avec sa W13

Hamilton a expérimenté avec un aileron arrière plus raide pendant les essais, mais l'a échangé pour un exemple plus conventionnel.

"J'ai couru avec un grand aileron ce matin juste pour voir si c'était mieux et c'était tellement lent sur la ligne droite que nous avons dû revenir avec", a-t-il expliqué. "Je suis toujours en train d'expérimenter avec la voiture."

"En général, George a été avec la même voiture toute la semaine, depuis les EL1 il n'a presque rien changé. Mais j'aime expérimenter, donc j'ai essayé la plus petite chose au début du week-end et j'ai essayé le plus grand aileron et les réglages qui vont avec. Au moins, j'ai eu de bons réglages pour les qualifications."

Ontdek het op Google Play