Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
7e samedi, Alonso s’inquiète d'être une demi-seconde derrière Norris

7e samedi, Alonso s’inquiète d'être une demi-seconde derrière Norris

Actualités F1

7e samedi, Alonso s’inquiète d'être une demi-seconde derrière Norris

7e samedi, Alonso s’inquiète d'être une demi-seconde derrière Norris

Fernando Alonso a terminé à la 7e place lors des essais qualificatifs du Grand Prix de France 2022.

L'Espagnol a admis être inquiet de se retrouver si loin derrière la McLaren de Lando Norris après les qualifications du Grand Prix de France. Il termine à nouveau devant son coéquipier Esteban Ocon, qui ne partira que de la 12e place dimanche.

Ocon 12e en France, pense qu'il manque vraiment trop de vitesse dans l'Alpine !Lire plus

Alpine et McLaren se disputent la cinquième place du championnat. Les deux écuries sont à égalité avec 81 points chacune au championnat constructeurs. Cependant, McLaren a apporté plusieurs évolutions au Paul Ricard, et Lando Norris s'est qualifié devant Alonso de près d'une demi-seconde.

"Nous sommes venus ici avec des attentes plus élevées, peut-être, après Silverstone et l'Autriche étant très compétitif," a déclaré Alonso à l'issue des qualifications. "Nous pensions ici être à l'avant du milieu du peloton."

Norris décrit la stratégie adoptée par McLaren vendredi en FranceLire plus

"Mais AlphaTauri et McLaren semblent améliorer la voiture avec beaucoup d'évolutions. Donc nous avons lutté. Pour être honnête maintenant, quand j'ai vu les temps, Lando une demi-seconde devant est un peu trop, inaccessible pour nous, et c'est un peu inquiétant."

En général, McLaren est moins forte en course qu'en qualifications. Alpine et Alonso pourraient donc en profiter et battre Norris et McLaren, mais tout dépendra de combien de temps Norris pourra contenir George Russell, qui s'est qualifié 6e.

"Mais nous allons voir quel est son rythme de course," reprend l'Espagnol. "sa stratégie de gestion des pneus, tout. Espérons que nous pourrons le défier."

Alonso souligne la difficulté que son écurie et lui-même ont eu à régler A522 tout au long du week-end au Castellet.

"Ce n'était pas un week-end facile. Parfois, nous arrivons le vendredi, la voiture fonctionne bien et nous faisons un minimum de changements sur les réglages. Alors qu'ici, nous n'étions pas heureux aux EL1, pas heureux aux EL3 et en EL3 c'était toujours un défi, [avec] le sous-virage."

"Maintenant, en qualification, le vent tourne à 90 degrés, c'était un vent de travers sur la ligne droite, maintenant c'est un vent de face sur la ligne droite principale, il a encore changé à quelques virages. Donc ça n'a pas été un week-end facile."

Il espère profiter d'une belle vitesse de pointe pour tenter des dépassements dimanche en course. "Mais 7e est une position forte et hier la longue ligne droite semblait assez forte pour nous, alors espérons que nous pourrons faire une bonne course."

Ontdek het op Google Play