Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
James Volwes parle de la stratégie Mercedes dimanche, en Français !
WK2022
Ricciardo revient sur l'attrait de Red Bull après avoir discuté avec Mercedes
La F1 n'exclut pas d'organiser une course sprint lors de chaque Grand Prix
Galerie : Découvrez la nouvelle usine d'Aston Martin
Newey se méfie de la concurrence en 2023
Pourquoi le départ de Binotto risque de mettre à mal Ferrari ?
Russell confie avoir beaucoup appris lors de son passage chez Williams
Binotto quitte officiellement la Scuderia Ferrari
Red Bull avait une cible dans le dos en 2022 - Horner
Brawn prend sa retraite et regardera la F1 depuis son canapé
Hill pense savoir pourquoi Haas a libéré Schumacher de son contrat
Steiner casse internet en faisant un coup de pub pour Haas
Le tracé du GP d'Arabie Saoudite modifié après des discussions FIA - pilotes
Verstappen livre un verdict accablant sur les circuits urbains
Ross Brawn à la tête de la Scuderia Ferrari en 2023 ?
James Volwes parle de la stratégie Mercedes dimanche, en Français !

James Volwes parle de la stratégie Mercedes dimanche, en Français !

Actualités F1

James Volwes parle de la stratégie Mercedes dimanche, en Français !

James Volwes parle de la stratégie Mercedes dimanche, en Français !

C'est un invité surprenant que la télévision française a interrogé ce samedi à l'issue des qualifications du Grand Prix de France.

James Volwes est un ingénieur britannique, qui est aujourd'hui en charge de la stratégie chez Mercedes. Il nous a livré la stratégie de course de Mercedes, ainsi que la situation de l'écurie en termes de performance relative à la concurrence. Et tout ça, en français !

"Oui pas très bien, mais je parle assez," répond-il lorsqu'on lui demande s'il peut s'exprimer dans la langue de Molière.

Il revient ensuite sur la séance qualificative du circuit du Paul Ricard. "Pas tellement, j'aurai cru qu'on avait un tout petit peu plus dans la voiture. Là quand même les deux dernières courses, on était 3 à 6 dixièmes parfois en qualifications. Là quand même c'est presque 1 seconde... Déjà, on a vu ça hier, Ferrari a un nouveau fond plat, je me demande si vraiment ils ont passé une étape, mais on est un peu plus loin que l'on aurait espéré."

La dégradation des pneumatiques sera la clé dimanche

Le Britannique compte sur une meilleure gestion des gommes de la part de Mercedes afin de gagner des positions dimanche. Lewis Hamilton partira de la 4e position, tandis que George Russell commencera 6e.

"Mais la course ici, c'est vraiment une course de dégradation (des pneus)," reprend-il "Donc vous allez voir demain, ça va quand même pas mal dégrader les pneus, et peut-être, peut-être on va revenir un tout petit peu."

On lui rappelle que d'autres pilotes, dont Charles Leclerc, se plaignaient de la dégradation des pneumatiques lors des essais tout au long du week-end.

"Oui même en qualifs, les pneus usés ça perdait presque une seconde des fois. Et dès qu'on a ça, c'est vraiment difficile. Ce qui est vraiment intéressant pour moi ici à Paul Ricard c'est que le pitlane, c'est à peu près 27 secondes (entre l'entrée les changements de pneus et la sortie des stands). C'est très très long pour faire un arrêt aux stands, donc c'est difficile de décider entre un arrêt et deux arrêts demain, à cause de ça."

En 2021, Max Verstappen s'était imposé grâce à une stratégie à deux arrêts. Lors du premier passage par les stands, ses tours d'entrée et de sortie avaient fait toute la différence pour ressortir devant Lewis Hamilton. Il pu s'échapper dans le second relais, avant de s'arrêter à nouveau et dépasser Hamilton (lui resté sur une stratégie à un seul arrêt) dans les ultimes tours de la course.

"Il y a un peu de tout. Il y a des un arrêt (stratégie à un seul arrêt) l'année passée qui ont bien marché, et des deux arrêts aussi, donc c'est vraiment limite."

Mercedes maîtrise le marsouinage mieux que ses concurrents

Interrogé sur les defauts de la W13, l'ingénieur anglais répond en revenant d'abord sur les problèmes de début de saison que Mercedes a cherché à résoudre en premier lieu : "Alors, très bonne question !" commence-t-il "Il y a plusieurs choses. C'est clair qu'au début de saison, il y avait... Je ne sais pas le mot en français je suis navré..il y a avait du bouncing (rebond), du porpoising (marsouinage). Et là vraiment on était bien affecté par ça, beaucoup plus que les autres. Et là à Bakou, à Monaco on perdait, j'aurai dit même une seconde des fois, à cause de ça. Voilà, exact (juste sur le marsouinage)."

Six mois de retard sur Ferrari et Red Bull

Il confirme, à l'instar de ce que disait Toto Wolff en Autriche, que le marsouinage est désormais maîtrisé chez Mercedes, et que désormais l'écurie allemande peut se concentrer sur la performance.

"Et on a fait beaucoup de travail. Maintenant, je ne sais pas si les caméras l'ont montré, mais là je crois que l'on est mieux que Ferrari et Red Bull (sur le marsouinage)."

"Ce n'est pas (plus) une question de ça maintenant, on a vraiment fait du travail là-dessus. C'est une question d'appui. Et le problème c'est qu'auparavant dans un tunnel (l'utilisation de la soufflerie) c'était hyper simple, vous faites du travail dans le tunnel qui donne de l'appui, c'était très simple." "Maintenant ça ne marche pas comme ça. Il faut trouver de l'appui qui ne fait pas du bouncing en même temps, et c'est difficile."

"Je crois que les autres, Ferrari et Red Bull, ont fait mieux que nous, vraiment dans cet endroit (en termes d'appuis). On commence à apprendre, mais quand même on a presque six mois de retard par rapport à eux. Je suis sûr que l'on revient (que Mercedes va rattraper les écuries de tête)."

"Je sais que l'on est un peu loin ici. Je crois que la course va être beaucoup mieux que ça. Mais quand même je vois des signes dans le tunnel (en soufflerie) qui me plaisent, qui plaisent à tout le monde dans l'écurie. Dans les deux ou trois courses qui vont suivre (Hongrie et Belgique) je crois que l'on va faire un step."

Mercedes vise Perez en course dimanche

Interrogé sur l'objectif de Mercedes en course dimanche, Volwes vise la place de Sergio Perez, Carlos Sainz étant hors-jeu en raison d'une pénalité qui le verra partir en fond de grille. "Très bonne question!" répond-il à nouveau. "Je crois que Perez par exemple, lui jusqu'aujourd'hui, il souffrait un tout petit peu. Je crois aussi qu'il va souffrir en course. Donc pour moi, vraiment le target (la cible) c'est clair et simple : c'est de s'assurer que Sainz ne puisse pas revenir jusqu'au point où l'on se trouve. On peut prendre déjà la position."

"Et Perez, le battre demain. Je crois qu'on a une voiture, quand même, qui devrait battre Norris. Je crois qu'il a fait un bon tour en qualifs. Je suis surpris qu'il soit devant George, mais je crois que McLaren, on devrait les avoir et pour moi c'est vraiment Perez et Sainz (l'objectif de les battre)."

Mais il pense que Charles Leclerc et Max Verstappen sont intouchables en conditions de course normales.

"Leclerc et Verstappen sont très vite (rapides). Et sans vraiment un Safety Car (Voiture de Sécurité) ou un VSC (Voiture de Sécurité Virtuelle), ça va être difficile contre eux."

A la question d'un possible 4e podium consécutif pour Lewis Hamilton, Vowles en est convaincu avec une simple réponse : "Exact!"

Ontdek het op Google Play