Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Hamilton participera à sa 300ème course ce week-end à l'occasion du GP de France

Hamilton participera à sa 300ème course ce week-end à l'occasion du GP de France

Actualités F1

Hamilton participera à sa 300ème course ce week-end à l'occasion du GP de France

Hamilton participera à sa 300ème course ce week-end à l'occasion du GP de France

Lewis Hamilton participera à son 300e Grand Prix ce week-end, faisant du Britannique l'un des pilotes les plus émérites en F1.

Lewis Hamilton n'attache pas beaucoup d'importance à ce chiffre et n'était pas au courant de cette étape importante dans sa carrière. Il a également révélé quel pilote, selon lui, avait été le plus coriace lors des 299 courses précédentes.

Sainz s'excuse après avoir critiqué les commissaires du GP d'AutricheLire plus

Le pilote Mercedes évolue dans la catégorie du sport automobile depuis 2007 et, au cours de ces quinze années, il a - comme chacun sait - été sacré champion du monde pas moins de sept fois. Le Britannique atteindra ce week-end le cap des 300 départs en Grand Prix, mais il n'était pas au courant de cette statistique.

"Je ne le savais même pas", répond-il lorsqu'on lui demande ce qu'il en pense. "Cela ne fait aucune différence. Je me sens bien."

Le club des 300

Le septuple champion du monde a affronté de nombreux grands noms au fil des ans, notamment les cinq autres pilotes qui font partie du club des 300. Fernando Alonso et Jenson Button font également partie de ce groupe et étaient même autrefois les coéquipiers de Hamilton.

Mercedes a-t-elle réduit l'écart avec Red Bull et Ferrari ?Lire plus

Quand on a demandé à l'homme de Stevenage qui était l'adversaire le plus difficile avec lequel il avait dû se battre, ce dernier n'a pas parlé de Nico Rosberg. "C'est difficile à dire. Chaque fois que vous vous battez contre quelqu'un, vous êtes à un point différent de votre vie", a déclaré le pilote Mercedes.

Hamilton VS Alonso

Il ose pourtant donner une réponse. "Je me souviens de la tâche de courir aux côtés de Fernando Alonso lorsque j'avais 22 ans. J'étais si jeune mentalement. Même si j'avais des qualités, cela met beaucoup de pression de courir face à un grand gars comme lui", révèle-t-il.

"Donc, sur la base de la vitesse et de la qualité, je dis Fernando. Nous avons eu de bonnes batailles au fil des ans. J'aimerais que d'autres suivent et j'espère qu'il continuera à courir pour qu'il y ait d'autres combats à l'avenir", conclut-il.

Ontdek het op Google Play