Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari s'inquiète de la chaleur en France : "Un vrai défi pour le moteur..."
WK2022
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Ferrari s'inquiète de la chaleur en France : "Un vrai défi pour le moteur..."

Ferrari s'inquiète de la chaleur en France : "Un vrai défi pour le moteur..."

Actualités F1

Ferrari s'inquiète de la chaleur en France : "Un vrai défi pour le moteur..."

Ferrari s'inquiète de la chaleur en France : "Un vrai défi pour le moteur..."

Les chaleurs que connaissent actuellement l'Europe n'épargnent pas la France et, même cela est très relatif au regard des faits d'actualité, l'écurie Ferrari n'est pas sereine vis-à-vis de son unité de puissance réticente aux coups de chaud.

Les températures dans l'air devraient rester nettement au-dessus des 30 degrés durant tout le week-end du côté du Castellet. Des conditions dans lesquelles le système de refroidissement des F1 sera crucial.

Le responsable de l'aérodynamique chez Ferrari, Diego Tondi, confirme qu'il s'agit de conditions difficiles et affirme que la Scuderia mettra tout en œuvre afin que la chaleur n'altère pas les performances des deux F1-75.

Depuis le début de la saison, la fiabilité de l'unité de puissance fabriquée à Maranello semble constituer le talon d'Achille de Ferrari, qui va donc devoir redoubler de vigilance en France en raison des fortes températures attendues.

"Les températures élevées qui sont prévues pour ce week-end signifient que le défi sera de taille", a confié Tondi. "Pour le groupe propulseur, bien entendu, tout comme pour le fonctionnement des pneus. Il va falloir que nous prenions des contre-mesures ou, autrement dit, que nous anticipions au mieux cette situation."

Charles Leclerc s'inquiète de la fragilité du moteur de la FerrariLire plus

Ferrari reste une casse moteur en Autriche après que la F1-75 de Carlos Sainz a pris feu suite à une défaillance du moteur technique apparemment similaire à celle rencontrée par le bolide de Charles Leclerc en Azerbaïdjan, un peu plus tôt dans la saison.

En revanche, les rouges ont mieux géré la dégradation des pneumatiques Pirelli que Red Bull à Spielberg, et c'est plus globalement l'une de leurs forces depuis le début de l'exercice 2022.

"Nous travaillons activement sur la gestion des gommes pour ce week-end", a ajouté Tondi. "Les freins sont concernés, l'objectif étant le refroidissement des jantes afin de dissiper la chaleur des pneus. Tout cela, on connait, mais il est clair que les conditions météorologiques attendues ne vont pas nous faciliter la tâche..."

Ontdek het op Google Play