Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La F1 met en évidence l'impact majeur des courses sprint en 2022

La F1 met en évidence l'impact majeur des courses sprint en 2022

Actualités F1

La F1 met en évidence l'impact majeur des courses sprint en 2022

La F1 met en évidence l'impact majeur des courses sprint en 2022

La F1 a mis en évidence l'impact des courses sprints sur les audiences, alors qu'elle s'efforce d'obtenir un calendrier de six épreuves de sprint pour la saison 2023.

Comme pour sa campagne inaugurale en 2021, seuls trois week-ends de course proposeront ce format sprint cette année - Imola et l'Autriche l'ont déjà fait et São Paulo suivra plus tard dans la campagne - alors que les espoirs initiaux étaient de six, mais la FIA a dû repousser son projet d'une saison.

Pourquoi Leclerc affirme son " affection " pour ses batailles contre VerstappenLire plus

La F1 espère qu'après cette année, elle sera en mesure de doubler sa production de sprint la saison prochaine et les chiffres du week-end du Grand Prix d'Autriche plaident en sa faveur.

L'un des principaux moteurs de la F1 est qu'avec la séance de qualification du vendredi soir, l'audience a augmenté de 219 % par rapport à la séance d'EL2 comparable au Red Bull Ring l'année précédente.

Avec une audience de 2,7 millions de téléspectateurs, il y a également eu une augmentation de 16 % par rapport à la moyenne des qualifications du vendredi de l'année dernière pour les week-ends de sprint.

L'audience totale du week-end a été de 27,2 millions de téléspectateurs pour la course, le sprint et les qualifications du vendredi, soit une augmentation de 25 % par rapport au GP d'Autriche de 2021 sur les 23 marchés de la F1.

L'audience totale du sprint et de la course a été de 24,4 millions, soit une hausse de 17 % par rapport à l'année dernière, tandis que le sprint seul a été suivi par 7,8 millions de téléspectateurs, soit +39 % par rapport aux qualifications de 2021 à Spielberg et une hausse de 8 % par rapport à la moyenne des qualifications de 2022.

Ocon souligne la raison évidente pour laquelle le GP de France doit survivreLire plus

Quant à la course elle-même, malgré une concurrence directe avec la finale de Wimbledon, elle a été suivie par 16,6 millions de téléspectateurs, soit une hausse de 9 % par rapport au Grand Prix de 2021.

Sur le site web/application de la F1, on a compté 9,5 millions d'utilisateurs uniques [+36 % par rapport au GP d'Autriche 2021], 1,5 million de vidéos visionnés [+18 %] et 114,8 millions de pages consultées, soit une croissance de 53 % par rapport à l'année précédente.

Ontdek het op Google Play