Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Binotto au moment des problèmes de Leclerc - "J’ai arrêté de regarder la course"
WK2022
Helmut Marko "ne voit pas" Perez rivaliser avec Verstappen en 2023
Romain Grosjean : cap sur le WEC et Le Mans en 2024 avec Lamborghini
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Binotto au moment des problèmes de Leclerc - "J’ai arrêté de regarder la course"

Binotto au moment des problèmes de Leclerc - "J’ai arrêté de regarder la course"

Actualités F1

Binotto au moment des problèmes de Leclerc - "J’ai arrêté de regarder la course"

Binotto au moment des problèmes de Leclerc - "J’ai arrêté de regarder la course"

La Scuderia Ferrari était proche du doublé aujourd’hui sur les terres de Red Bull. Au final la victoire de Charles Leclerc au terme de ce Grand Prix d’Autriche, éclipse presque l’abandon de Carlos Sainz sur une casse moteur.

C’est un ouf de soulagement qui a probablement été entendu sur le mur des stands de Ferrari. Entre l’abandon de Carlos Sainz et le problème de pédales de Charles Leclerc, la firme italienne a dû prier jusqu’à l’abaissement du drapeau à damier.

Mick Schumacher sixième du GP Autriche - "Ce fut un Grand Prix très amusant"Lire plus

"J’étais un peu déçu après ce qu’il s’était passé à Silverstone, je le suis également aujourd’hui. Ferrari aurait pu faire un résultat encore meilleur ici à Spielberg. Mais cela dit, je suis quand même content de la victoire de Charles Leclerc aujourd’hui. Il finit devant Max et il lui reprend des points importants au championnat."

Si Ferrari ne gagne pas avec assurance et sérénité, elle enregistre tout de même un deuxième succès d’affilé en F1.

"Il ne faut pas oublier que nous sommes de fait sur deux victoires de suite, à Silverstone et ici en Autriche, deux circuits qui sont presque à domicile pour Red Bull. C’est deux victoires montrent que notre voiture est en forme. On se bat pour des victoires, on continuera à se battre pour des victoires dans les prochaines courses."

La fiabilité de la Ferrari a déjà coûté cher à l’écurie de Maranello, on se souvient en effet du double abandon des monoplaces rouges au Grand Prix d’Azerbaïdjan.

"Bien sûr, la fiabilité reste un problème sur lequel il faut que l’on se concentre. On va essayer de le résoudre au plus vite, mais je crois que l’équipe toute entière est en train de faire un beau travail que ce soit ceux qui font la voiture, les pilotes, ceux qui gèrent les arrêts aux stands et tout ça me fait plaisir."

Sainz - "Je ne pouvais quasiment pas sortir de la voiture"Lire plus

"J’ai arrêté de regarder la course de mon côté. J’espérais qu’il allait pouvoir finir la course à la même position. Nous avons eu peur, mais au final, c’est un pilote capable de gérer ce genre de problème, c’est vraiment un champion."

"Je savais que la course d’aujourd’hui était très importante pour lui, il en avait besoin, on est tous contents pour lui, car il le mérite après tant de déception."

Ferrari se concentre déjà sur sa course au Grand Prix de France et espère pouvoir signer une troisième victoire de suite en Formule 1.

"Ce qui fera la différence, c’est la préparation de l’équipe, essayer d’exécuter pendant le week-end le meilleur programme. Les pilotes démontrent qu’ils sont en forme, la voiture aussi donc on espère aller là-bas et obtenir le meilleur résultat possible", a conclu Mattia Binotto au micro de Canal +.

Ontdek het op Google Play