Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Leclerc vainqueur au bout du suspense, sur les terres de Red Bull
WK2022
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Leclerc vainqueur au bout du suspense, sur les terres de Red Bull

Leclerc vainqueur au bout du suspense, sur les terres de Red Bull

Actualités F1

Leclerc vainqueur au bout du suspense, sur les terres de Red Bull

Leclerc vainqueur au bout du suspense, sur les terres de Red Bull

Charles Leclerc s'est imposé à l'issue du Grand Prix d'Autriche, devant Max Verstappen et Lewis Hamilton. Carlos Sainz qui visait la seconde place à vu son moteur exploser et prendre feu !

Un départ mouvementé pour Russell et Perez

Le départ a été donné au milieu des fumigènes orange allumés dans les tribunes du Red Bull Ring.

Max Verstappen s'est rapidement mis à l'abri d'une quelconque attaque de Charles Leclerc. Carlos Sainz a dû batailler pour rester devant George Russell qui, au virage quatre, s'est accroché avec Sergio Perez. Le Mexicain de chez Red Bull a été contraint de passer dans le bac à gravier et de passer par son stand pour chausser un train de gommes dures. George Russell a été déclaré responsable de cet accrochage et a été sanctionné d’une pénalité de cinq secondes.

Au cinquième tour, Mick Schumacher a pu prendre sa revanche de la course sprint et est allé dépasser un Lewis Hamilton sans rythme. Les Haas se positionnaient alors en sixièmes et septièmes positions.

Changement de leader, Leclerc vire en tête

À partir du dixième tour, Charles Leclerc a décidé d’attaquer le leader, Max Verstappen. Le pilote de la Ferrari a tenté de le dépasser au troisième virage. Deux tours plus tard, c’est dans un trou de souris que le Monégasque est allé passer la Red Bull du champion du monde en titre. Max Verstappen se retrouvait alors coincé entre les deux Ferrari.

À l’entame du quatorzième tour, Max Verstappen a été appelé à son stand pour chausser les pneus durs. Le pilote hollandais est passé sur une stratégie à un seul arrêt, comme son coéquipier.

Les têtes pensantes de la Scuderia Ferrari, en manque d’inspiration à Silverstone, ont fait le choix de laisser les deux monoplaces rouges sur la piste. De son côté, Max Verstappen a été un peu retardé par Mick Schumacher et Lewis Hamilton.

Nous avons ensuite assisté à une magnifique bataille entre plusieurs monoplaces, de la 6eme à la 12eme place. Magnussen, Norris, Schumacher et Zhou nous ont montré que trois monoplaces pouvaient passer ensemble dans un virage !

C’est au 26eme tour de la course que Ferrari a fait le choix d’appeler Leclerc aux stands. Le Monégasque passe sur la gomme dure et ressort en piste à la troisième place, derrière Max Verstappen. Carlos Sainz a imité le Monégasque au tour suivant, chaussant également de la gomme dure. Max Verstappen a donc repris la tête de la course, mais avec des pneus plus usés que les Ferrari.

Leclerc reprend la première place de la course

Charles Leclerc et ses gommes neuves sont rapidement rapprochés de la Red Bull de Max Verstappen. Dès le 33eme tour, Leclerc est allé dépasser la monoplace portant le numéro 1 au troisième virage.

Au 37 eme tour, Max Verstappen est repassé aux stands pour chausser des gommes tendres. Ferrari n’a pas rappelé Leclerc aux stands, les rouges restent sur leurs stratégies sans se soucier de Max Verstappen.

Plus bas dans le classement, Pierre Gasly, à l’image de George Russell dans le premier tour, est allé harponner l’Aston Martin de Sebastian Vettel. Le pilote français a sans surprise reçu une pénalité de cinq secondes.

Une dernière bataille pour la victoire entre Verstappen et Leclerc !

À la surprise générale, Ferrari appelle au stand Charles Leclerc à l’aube du 50eme tour, imité par Sainz un tour plus tard. Max Verstappen a de nouveau repris la tête de la course. Cet arrêt promettait une ultime passe d’armes entre Leclerc – Verstappen – Sainz. Cependant, Max Verstappen défendra pour la victoire cette fois-ci !

Deux tours plus tard, Charles Leclerc avait déjà fait la jonction sur le champion du monde 2021. C’est de nouveau au troisième virage que le Monégasque est allé déposer la Red Bull de Max Verstappen. À la radio le Batave s’étonnait de l’incroyable adhérence des Ferrari à la relance.

L’abandon de Sainz et la panique chez Leclerc

Alerte chez Ferrari, la monoplace de Sainz s’est arrêté, en flamme au virage quatre. Le pilote espagnol était pourtant sur le point de dépasser Max Verstappen. Carlos Sainz a eu du mal à sortir de sa monoplace en flamme, car elle reculait vers la piste dès que le pilote tentait de s’en extraire. Plus de peur que de mal pour Sainz qui a vu des commissaires de piste lui porter assistance. On a pu voir que Sainz a pensé à positionner sa monoplace dans une zone qui ne provoquerait pas l’entrée en piste de la Safety, Car.

Charles Leclerc a par la suite rapporté à son écurie qu’il avait un ressenti étrange avec ses pédales. Le stress est monté d’un cran chez les rouges. Dans le même temps, Max Verstappen signait le meilleur tour, probablement pour mettre la pression sur le pilote de la monoplace rouge.

Derrière, il fallait relever la belle performance des Mercedes, troisièmes et quatrièmes avec Hamilton et Russell. Derrière, le top 10 était alors composé par Ocon, Schumacher, Norris, Magnussen, Ricciardo et Albon. À cinq tours du drapeau à damier, Charles Leclerc faisait à nouveau remonter un problème de pédale, pédale qui restait bloquée à fond à certains moments. Prévenu à la radio, Max Verstappen rehaussait de nouveau son rythme pour pousser le Monégasque dans ses retranchements, se rapprochant à 2,8 secondes.

Leclerc remporte le Grand Prix d'Autriche !

Au bout du suspense, Charles Leclerc s'impose sur les terres de Red Bull, mais dans une terrible douleur ! Lewis Hamilton complète lue podium derrière Max Verstappen, George Russell de nouveau dans le top 5 ! Mick Schumacher récidive, lui qui avait récolté ses premiers points en F1 le week-end dernier, termine sixième au passage du drapeau à damier Autrichien.

Le classement du GP d'Autriche

Ontdek het op Google Play