Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Russell - "Nous devons nous en tenir à un seul directeur de course"
WK2022
Ocon "certain" que Mick Schumacher reviendra en F1
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Russell - "Nous devons nous en tenir à un seul directeur de course"

Russell - "Nous devons nous en tenir à un seul directeur de course"

Actualités F1

Russell - "Nous devons nous en tenir à un seul directeur de course"

Russell - "Nous devons nous en tenir à un seul directeur de course"

Geroge Russell a demandé à la FIA de revenir à l'emploi d'un seul directeur de course, évoquant un manque de transparence, d'explications et de cohérence au cours de la saison.

Après les événements controversés de l'année dernière qui ont conduit au licenciement de Michael Masi, la FIA a engagé deux remplaçants, Niels Wittich et Eduardo Freitas, qui se sont relayés jusqu'à présent lors des Grand Prix.

La grille de départ du Grand Prix d'AutricheLire plus

Les approches parfois différentes de Wittich et Freitas ont provoqué la frustration des pilotes. Sebastian Vettel, directeur de la GPDA [Grand Prix Drivers' Asociation], a ainsi quitté le briefing des pilotes vendredi en Autriche, ce qui lui a valu une amende avec sursis.

Commentant la situation visiblement conflictuelle entre les pilotes et la direction de course de la FIA, Russell a déclaré : "Je suis d'accord pour dire que nous devons nous en tenir à un seul directeur de course."

"Nous voulons un peu plus de constance dans le travail des commissaires. Nous allons à un événement et souvent, les commissaires de l'événement précédent ne sont pas là. Il n'y a donc aucune transparence, aucune explication des décisions."

"Nous posons des questions et il est difficile d'obtenir une réponse directe, parce que - je ne dirais pas la faute, mais c'est presque comme si la faute était rejetée sur quelqu'un qui n'est pas là. C'est délicat, chacun a ses propres interprétations."

À la question de savoir si le retour à un seul directeur de course avait été discuté par les pilotes, Russell a ajouté : "Cela a été mentionné une ou deux fois."

"Vendredi, c'était juste une réunion où nous parlions de sujets spécifiques, mais au cours de l'année, un certain nombre de pilotes ont fait des commentaires à ce sujet."

"Et quand vous avez un seul directeur de course, les choses seront généralement plus cohérentes."

La FIA ne peut pas continuer à changer les règles

Une source de contrariété en Autriche ce week-end a été la surveillance stricte des limites de la piste.

Il y a également une inquiétude quant aux règles d'engagement après qu'Alex Albon ait reçu une pénalité de cinq secondes pour un incident similaire à celui de Sergio Perez le week-end dernier qui est resté impuni.

Schumacher en colère : "J'ai sauvé le c**" de Magnussen !Lire plus

À la question de savoir si les pilotes se sentent écoutés, Russell a expliqué : "Oui, bien sûr ! Nous nous sentons écoutés, mais ils ne peuvent pas changer les règles semaine après semaine quand un pilote dit 'je pense ceci, je pense cela'. Ils doivent s'en tenir aux règles, mais il faut qu'elles soient appliquées de manière cohérente."

"Il faut que ce soit clair pour nous tous, je pense que les pénalités doivent être un peu plus cohérentes, et cela ne viendra que si les personnes qui font respecter le règlement sont présentes chaque week-end."

Reportage supplémentaire de Ian Parkes

Ontdek het op Google Play