Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Wolff et Binotto inquiets au sujet de l'engagement de Porsche et Audi

Wolff et Binotto inquiets au sujet de l'engagement de Porsche et Audi

Actualités F1

Wolff et Binotto inquiets au sujet de l'engagement de Porsche et Audi

Wolff et Binotto inquiets au sujet de l'engagement de Porsche et Audi

Le directeur de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, a remis en question l'engagement du groupe Volkswagen en F1 après l'annulation de l'annonce prévue de son entrée dans la discipline en 2026.

On s'attendait en effet à ce que Porsche et Red Bull confirment leur engagement à l'occasion de la course à domicile de l'équipe en Autriche ce week-end, mais cela ne s'est pas produit.

La nouvelle réglementation moteur 2026 n'a pas encore été finalisée, des rumeurs dans le paddock suggérant que les motoristes actuels aient tenté de retarder le processus afin de compromettre les arrivées de Porsche et Audi.

"Au contraire !", a répondu Wolff. "Nous ne voulons pas retarder la réglementation, mais nous voulons la mettre en place au plus vite."

"Nous avons abandonné le MGU-H, ce qui était un effort important afin d'accueillir les nouveaux motoristes. On nous a dit que d'ici la fin de l'année, ils confirmeraient leur arrivée en F1..."

"La confirmation n'a pas été donnée ici et j'ignore pourquoi."

"La F1 est un environnement où la réglementation change tout le temps, donc vous pouvez en être clairement dépendant. À présent, nous avons fait de grands pas vers eux [Porsche et Audi] et il devrait simplement rester des détails à régler."

"Ce qui m'inquiète est que nous voulons les voir arriver et nous sommes assis à leurs côtés à la table des négociations depuis un moment déjà. Pourtant, ils ne se sont toujours pas engagés..."

Wolff accuse les rivaux de Mercedes de contourner les règles !Lire plus

L'inquiétude existe aussi du côté de Mattia Binotto, directeur de l'écurie Ferrari et représentant de la Scuderia au Conseil mondial du sport automobile

"Bien sûr, nous sommes très positifs à l'idée qu'ils rejoignent la F1 car ce serait formidable pour le sport, formidable pour l'ensemble des constructeurs et formidable pour eux", a déclaré le patron italien.

"Là, nous avons réalisé tout ce qui était en notre pouvoir afin de nous adapter et de faire en sorte qu'ils soient satisfaits... Le MGU-H a été supprimé alors que ce n'était pas la volonté des acteurs actuels de la discipline et le plafond budgétaire a été pensé avec eux..."

La pression semble donc mise sur le groupe Volkswagen, à qui il ne reste plus beaucoup de temps avant d'officialiser les partenariats qui les engageraient en Formule 1.

Ontdek het op Google Play