Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté
WK2022
Russell : "Nous pourrons nous battre pour le titre" en 2023
Ricciardo : avec Haas et Williams, j'en aurais eu fini avec la F1
Alonso : la victoire de Ocon en Hongrie en 2021, "un accident"
La FIA pourrait raccourcir les zones de DRS en 2023
Bottas prévoit "de bons progrès" pour Alfa Romeo
Alonso : après 2022, j'aurai forcément plus de réussite
Rossi (Alpine) : "Il y aura forcément des problèmes" entre Gasly et Ocon
Grosjean – Haas a eu tort d'écarter Mick Schumacher
Wolff : le contrat d'Hamilton, "un sujet abordé cet hiver"
La manoeuvre de Vettel sur Magnussen à Austin élue meilleur dépassement par les fans
Silverstone procède à des changements pour rapprocher les fans de l'action
Aileron avant controversé de Mercedes : la FIA comble la faille réglementaire
Tost (AlphaTauri) : Russell est supérieur à Hamilton
Les pilotes Ferrari ont dit au revoir à la F1-75
Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

Actualités F1

Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

La situation a été clarifiée entre le directeur d'équipe et son pilote.

Quatre jours après le Grand Prix de Grande-Bretagne, les errements stratégiques de la Scuderia Ferrari continuent de faire couler beaucoup d'encre.

Les rumeurs évoquent que certains membres de l'équipe auraient refusé de fêter la victoire de Carlos Sainz, tandis que Charles Leclerc avait été piégé par sa propre équipe en conservant des pneus durs usagés sous régime de voiture de sécurité.

Personne n'a compris pourquoi Ferrari avait fait rentrer Sainz uniquement, et la situation a coûté cher à Leclerc. Le Monégasque s'est en effet retrouvé en tête de la course avec l'étiquette de proie facile, ce qui a été confirmé par les dépassements de Sainz, Pérez et Hamilton pour éjecter Leclerc du podium final.

"Si vous avez des amis comme les stratèges de Ferrari, vous n'avez clairement pas besoin d'ennemis", a commenté de manière assassine l'ancien directeur d'équipe, Eddie Jordan.

Des membres de Ferrari ont-ils refusé d'assister au podium à Silverstone ?Lire plus

De son côté, Leclerc a évité de surréagir à l'issue de la course, se contentant d'exprimer sa "très grande déception". Mais de nouvelles rumeurs affirment qu'il aurait refusé de rentrer avec son équipe dimanche soir après avoir ignoré une obligation de sponsor.

Depuis lors, Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia, s'est entretenu avec son pilote afin d'apaiser la situation. Ils ont ainsi passé une soirée ensemble afin de faire le point et de remotiver Leclerc en vue du Grand Prix d'Autriche à venir.

Reste à voir si Binotto et son équipe auront tiré les bonnes leçons de ce qui s'est passé à Silverstone, alors qu'une erreur stratégie plus grande encore avait déjà condamné Leclerc à Monaco fin mai.

Ontdek het op Google Play