Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté
WK2022
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

Actualités F1

Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

Polémique Ferrari à Silverstone : Binotto et Leclerc en ont rediscuté

La situation a été clarifiée entre le directeur d'équipe et son pilote.

Quatre jours après le Grand Prix de Grande-Bretagne, les errements stratégiques de la Scuderia Ferrari continuent de faire couler beaucoup d'encre.

Les rumeurs évoquent que certains membres de l'équipe auraient refusé de fêter la victoire de Carlos Sainz, tandis que Charles Leclerc avait été piégé par sa propre équipe en conservant des pneus durs usagés sous régime de voiture de sécurité.

Personne n'a compris pourquoi Ferrari avait fait rentrer Sainz uniquement, et la situation a coûté cher à Leclerc. Le Monégasque s'est en effet retrouvé en tête de la course avec l'étiquette de proie facile, ce qui a été confirmé par les dépassements de Sainz, Pérez et Hamilton pour éjecter Leclerc du podium final.

"Si vous avez des amis comme les stratèges de Ferrari, vous n'avez clairement pas besoin d'ennemis", a commenté de manière assassine l'ancien directeur d'équipe, Eddie Jordan.

Des membres de Ferrari ont-ils refusé d'assister au podium à Silverstone ?Lire plus

De son côté, Leclerc a évité de surréagir à l'issue de la course, se contentant d'exprimer sa "très grande déception". Mais de nouvelles rumeurs affirment qu'il aurait refusé de rentrer avec son équipe dimanche soir après avoir ignoré une obligation de sponsor.

Depuis lors, Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia, s'est entretenu avec son pilote afin d'apaiser la situation. Ils ont ainsi passé une soirée ensemble afin de faire le point et de remotiver Leclerc en vue du Grand Prix d'Autriche à venir.

Reste à voir si Binotto et son équipe auront tiré les bonnes leçons de ce qui s'est passé à Silverstone, alors qu'une erreur stratégie plus grande encore avait déjà condamné Leclerc à Monaco fin mai.

Ontdek het op Google Play