Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Le halo, l'invention qui a sauvé deux pilotes en une journée

Le halo, l'invention qui a sauvé deux pilotes en une journée

Actualités F1

Le halo, l'invention qui a sauvé deux pilotes en une journée

Le halo, l'invention qui a sauvé deux pilotes en une journée

Le halo est devenu un élément essentiel en F1 comme dans les formules inférieures depuis son adoption au début de la saison 2018. Souvent décriée, son importance a encore été soulignée à Silverstone ce dimanche en sauvant Guanyu Zhou et Roy Nissany.

Lors de la course principale de F2, Roy Nissany a évité le pire grâce au halo, après que Dennis Hauger ait été projeté par un vibreur directement à hauteur du casque de la DAMS du pilote israélien.

En F1, le pilote chinois Zhou Guanyu a évité de graves blessures lorsque son Alfa Romeo s'est retournée avant de heurter le grillage de sécurité au premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne. Le Halo est le dernier élément de sécurité qui est resté intact sur sa monoplace.

Par la suite, Zhou s'est exprimé sur Twitter pour remercier le halo de lui avoir sauvé la vie.

Alors, qu'est-ce que le halo et comment protège-t-il les pilotes ?

Qu'est-ce que le halo ?

Le halo est une structure en titane, recouverte de fibre de carbone, qui se trouve au-dessus du cockpit d'une monoplace. Il est capable de résister à d'énormes impacts, afin de protéger le casque et donc la tête des pilotes. Sa robustesse lui permettrait de supporter le poids d'un bus impérial, sans flancher.

Pourquoi la F1 avait-elle besoin du halo ?

Le décès du pilote d'IndyCar Justin Wilson en 2015 a suscité des appels à une plus grande protection du cockpit pour les monoplaces. Wilson a été heurté par des débris sur la piste au Pocono Speedway, subissant une lésion cérébrale.

Le décès de Jules Bianchi après avoir percuté un engin de levage lors du Grand Prix du Japon 2014, a également poussé la FIA à agir.

Quelles voitures utilisent le halo ?

Après avoir été initialement déployé sur les voitures de F1, le halo est maintenant devenu la norme dans toutes les formules et son importance a de nouveau été soulignée après les incidents impliquant Nissany et Zhou à Silverstone. Depuis 2018, plusieurs pilotes ont été sauvés par ce système. On pensera bien évidemment à Romain Grosjean à Bahreïn en 2020, l'accident de Charles Leclerc à Spa en 2018 ou encore l'accident impliquant Nissany et Hauger en F2 ce week-end.

Existe-t-il une alternative au halo ?

Il y en a une. La F1 avait testé une sorte de pare-brise conçu par Red Bull, sur le modèle du cockpit des chasseurs à réaction, mais cette solution n'a pas été retenue, bien qu'elle soit utilisée en IndyCar.

Ontdek het op Google Play