Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Marsouinage : les mesures de la FIA introduites au Grand Prix de France
WK2022
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Marsouinage : les mesures de la FIA introduites au Grand Prix de France

Marsouinage : les mesures de la FIA introduites au Grand Prix de France

Actualités F1

Marsouinage : les mesures de la FIA introduites au Grand Prix de France

Marsouinage : les mesures de la FIA introduites au Grand Prix de France

Les nouvelles directives techniques de la Fédération Internationale visant à réduire le marsouinage sur les monoplaces de F1 seront introduites à partir du Grand Prix de France, fin juillet.

Devant l’ampleur du phénomène de marsouinage affectant les équipes – certaines plus que d’autres -, et les risques que cela pouvait induire pour la santé physique des pilotes, sans compter le risque accru d’accident dans certains cas, la FIA a décidé d’introduire un certain nombre de mesures.

Verstappen s'en prend à Mercedes qui " pleurniche " du marsouinageLire plus

L’instance dirigeante entend ainsi mettre en place une mesure de l’oscillation aérodynamique (AOM), qui vise à déterminer le niveau de marsouinage d’une voiture, une mesure qui sera effectuée à l’aide de capteurs, et qui déterminera le delta entre la position basse et la position haute de chaque voiture.

Si cette oscillation est jugée trop importante, alors les équipes seront contraintes d’utiliser des réglages différents, en premier lieu appliquer une réhausse de la hauteur de caisse de 10 mm, sous peine de pénalité, au détriment bien entendu de la performance.

Après avoir collecté un maximum de données sur les monoplaces, et s’être entretenue avec les équipes, la FIA a décidé de mettre en application l’AOM à partir du Grand Prix de France au Castellet.

En attendant, les équipes auront la possibilité de se préparer à ces nouvelles mesures lors des deux Grands Prix précédents, à Silverstone puis sur le Red Bull Ring en Autriche. "La mise à jour a été envoyée aux équipes pour leur permettre de mener leur propre analyse au cours des deux prochains grands prix afin de comprendre quels changements, le cas échéant, ils devront mettre en œuvre pour être conformes lorsque la directive technique entrera en vigueur à partir du Grand Prix de France", précise la FIA dans un communiqué.

Ontdek het op Google Play