Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Piquet et Poutine défendus par Ecclestone, la F1 répond
WK2022
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Horner clarifie le retour de Ricciardo chez Red Bull
Ricciardo conseille à Piastri de ne pas mettre la barre trop haut en 2023
Rookie en 2023, Sargeant fera des erreurs chez Williams - Capito
Schumacher - "J'ai l'impression d'avoir fait du bon travail"
F1 2023 : Quel circuit devrait remplacer le Grand Prix de Chine ?
Audi se donne les moyens de réussir son arrivée en F1
F1 2023 : Le calendrier des courses confirmées
Piquet et Poutine défendus par Ecclestone, la F1 répond

Piquet et Poutine défendus par Ecclestone, la F1 répond

Actualités F1

Piquet et Poutine défendus par Ecclestone, la F1 répond

Piquet et Poutine défendus par Ecclestone, la F1 répond

Bernie Ecclestone a affirmé que Vladimir Poutine est une personne "de première classe" et qu'il "prendrait une balle" pour le président russe.

L'ancien patron de la F1 a également défendu Nelson Piquet au milieu de la polémique sur ses propos racistes à l'égard de Lewis Hamilton.

George Russell vise une victoire à domicile !Lire plus

Le triple champion du monde, Nelson Piquet, a été banni des paddocks de la F1 après avoir utilisé une insulte raciale pour décrire Lewis Hamilton.

Mais défendant le Brésilien, Ecclestone a déclaré à Good Morning Britain : "Je connais Nelson depuis très longtemps."

"J'étais avec lui il y a quelques semaines. Ce n'est pas le genre de choses que Nelson dirait pour dire quelque chose de mal."

"Il pense probablement qu'il y a beaucoup de choses qu'il dit qui peuvent nous contrarier ou nous offenser.... Pour lui, ce n'est rien. Cela fait partie de la conversation. Nelson ne prendrait jamais la peine de dire quelque chose de mal, certainement." "Je pense que ce qui s'est probablement passé, connaissant Nelson comme je le connais, puisque sa fille est la petite amie de Max Verstappen, après avoir vu l'accident, il est sans doute devenu furieux."

Suggérant qu'Hamilton devrait se contenter des excuses de Piquet, Ecclestone a ajouté : "Les gens disent des choses... s'il arrive que des gens soient un peu trop gros, ou trop petits comme moi, je suis sûr que beaucoup de gens ont fait des remarques à ce sujet. Si je l'avais entendu, j'aurais été capable d'y faire face moi-même sans trop de problèmes."

"Je suis surpris que Lewis ne l'ait pas simplement balayé d'un revers de main. Nelson s'est excusé, donc tout le monde semble, ou devrait être, content."

Ecclestone : "Je prendrais quand même une balle" pour Poutine Poutine a été condamné dans le monde entier depuis que la Russie a lancé une invasion à grande échelle de l'Ukraine en février. Un conflit qui a fait des milliers de morts, militaires et civils ...

Malgré ces critiques, qui ont également conduit la F1 à annuler son contrat avec le Grand Prix de Russie, M. Ecclestone a défendu le Président russe : "Je prendrais quand même une balle pour lui."

"Je préférerais que cela ne fasse pas mal, mais si c'est le cas, je prendrais quand même une balle pour lui parce que c'est une personne de première classe et je crois que ce qu'il fait est la bonne chose à faire, il le fait pour la Russie."

"Malheureusement, il est comme beaucoup d'hommes d'affaires, comme moi, nous faisons des erreurs de temps en temps".

Suggérant que la guerre aurait pu être arrêtée par le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, Ecclestone a ajouté : "Quand on fait une erreur, il faut faire de son mieux pour s'en sortir. Si cela avait été mené correctement... l'autre personne en Ukraine, sa profession, je crois savoir qu'il était comédien."

Gasly est bien placé pour revenir chez Red Bull - Damon HillLire plus

"Je pense qu'il a l'air de vouloir continuer cette profession parce que s'il avait réfléchi, il aurait certainement fait un effort assez important pour parler à M. Poutine, qui est une personne sensée et qui l'aurait écouté et probablement fait quelque chose à ce sujet."

"Ce n'était pas intentionnel. Regardez combien de fois l'Amérique s'est déplacée dans différents pays qui n'ont rien à voir avec l'Amérique."

"En fait, en Amérique, c'est leur business, ils aiment les guerres, c'est bon pour eux".

La F1 répond à Ecclestone

Ecclestone un personnage plus controversé que jamais et a fait la une des journaux au début du mois lorsqu'il a été arrêté pour avoir été trouvé avec une arme à feu dans un aéroport brésilien.

La F1 se sépare encore davantage d'Ecclestone et elle a répondu aux commentaires faits dans l'émission Good Morning Britain par cette déclaration :

"Les commentaires faits par Bernie Ecclestone sont ses opinions personnelles et sont en contraste très fort avec la position des valeurs modernes de la Formule 1."

Ontdek het op Google Play