Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Leclerc va pouvoir attaquer grâce à son nouveau moteur - Binotto
WK2022
Wolff : le contrat d'Hamilton, "un sujet abordé cet hiver"
La manoeuvre de Vettel sur Magnussen à Austin élue meilleur dépassement par les fans
Silverstone procède à des changements pour rapprocher les fans de l'action
Aileron avant controversé de Mercedes : la FIA comble la faille réglementaire
Tost (AlphaTauri) : Russell est supérieur à Hamilton
Les pilotes Ferrari ont dit au revoir à la F1-75
Wolff : Hamilton fait désormais partie du management chez Mercedes
Verstappen, toujours pas fan des courses sprints
La FIA abandonne l'obligation de vaccination COVID en 2023
Le Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort prolongé jusqu'en 2025
Vasseur à la tête de l'équipe Ferrari : une annonce avant Noël ?
Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
Leclerc va pouvoir attaquer grâce à son nouveau moteur - Binotto

Leclerc va pouvoir attaquer grâce à son nouveau moteur - Binotto

Actualités F1

Leclerc va pouvoir attaquer grâce à son nouveau moteur - Binotto

Leclerc va pouvoir attaquer grâce à son nouveau moteur - Binotto

Le directeur de l'écurie Ferrari, Mattia Binotto, a déclaré qu'il était important pour Charles Leclerc "d'attaquer et de récupérer des points" après avoir perdu beaucoup de terrain sur son rival pour le titre, Max Verstappen.

Les quatre dernières courses ont été particulièrement pénibles pour Ferrari : Leclerc a abandonné à deux reprises à cause d'un problème de fiabilité. Il est passé de la première à la quatrième place à Monaco à cause d'une mauvaise stratégie et a dû changer de moteur au Canada (il a donc dû s'élancer en fond de grille à cause de multiples pénalités).

Le Monégasque compte aujourd'hui 49 points de retard sur Verstappen, mais avec quatre courses en juillet et un nouveau moteur, Mattia Binotto est convaincu que son pilote peut rattraper le terrain perdu avant la pause estivale.

" C'est [le changement de moteur] quelque chose que nous avons décidé très rapidement après Bakou. C'était quelque chose dont il était au courant depuis plusieurs jours, il a donc eu le temps de digérer et d'être préparé pour le week-end de course", explique Binotto.

"Il se concentrait sur son week-end en sachant qu'il devrait partir du fond de la grille pour la course."

"Donc, même ses programmes du vendredi et du samedi étaient axés sur les courses avec beaucoup de carburant afin qu'il soit prêt pour la course elle-même."

"C'est certainement une situation très frustrante pour un pilote. Sa course lui a demandé beaucoup de patience."

"Parfois, vous aimeriez dépasser, mais vous ne pouvez pas, peut-être parce qu'il y a un train de DRS ou que les pneus sont usés."

"Mais il a limité les dégâts. Finir cinquième après être parti de l'arrière est toujours un bon résultat en course."

"Maintenant, il a une nouvelle unité de puissance pour les prochaines courses."

"Nous avons quatre courses jusqu'à la pause estivale et elles seront importantes pour lui. Il va attaquer et récupérer quelques points s'il le peut", a conclu Mattia Binotto.

Leclerc - Les équipes sont responsables du marsouinage, pas la FIA

La FIA a introduit une nouvelle directive technique avant le Grand Prix du Canada, destinée à éradiquer le marsouinage.

Cette directive a été accueillie avec tiédeur dans le paddock, bien que Pierre Gasly et Lewis Hamilton aient tous deux subi des blessures physiques à cause des rebonds en Azerbaïdjan.

"Je ne suis pas complètement d'accord [avec l'intervention], de mon côté", a déclaré Leclerc.

"J'ai eu l'impression que c'est la responsabilité de l'équipe de me donner une voiture qui est correcte à conduire. Jusqu'à présent, je n'avais pas de problèmes particuliers avec elle."

"Oui, elle est plus rigide que la voiture de l'année dernière. Mais je ne pense pas qu'elle soit impossible à conduire ou qu'elle soit très dure pour moi, du moins personnellement. Donc, de notre côté, nous avons trouvé des solutions pour l'améliorer", a conclu Charles Leclerc.

Ontdek het op Google Play