Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Marsouinage - Red Bull demande à la FIA d’agiter le drapeau noir à certaines F1
WK2022
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Rosberg : Ricciardo ? On en parlait comme du futur champion il y a 2 ans à peine...
Les casques les plus particuliers de la saison 2022 de F1
Alonso révèle quand il pourrait quitter la F1 : "Je veux gagner Le Mans et le Dakar"
Ces moments où Leclerc a perdu le championnat 2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Marsouinage - Red Bull demande à la FIA d’agiter le drapeau noir à certaines F1

Marsouinage - Red Bull demande à la FIA d’agiter le drapeau noir à certaines F1

Actualités F1

Marsouinage - Red Bull demande à la FIA d’agiter le drapeau noir à certaines F1

Marsouinage - Red Bull demande à la FIA d’agiter le drapeau noir à certaines F1

Le directeur de l'écurie Red Bull, Christian Horner, a demandé à la FIA de brandir un drapeau noir sur les voitures qu'elle juge "dangereuses" si les niveaux de rebonds ne peuvent être contrôlés.

Le sujet du marsouinage et du rebond continue de défrayer la chronique en F1, en particulier après que la FIA ait introduit une directive technique avant le récent Grand Prix du Canada. Cette dernière a suscité une vive controverse.

Vettel assume ses prises de parole et reste fort face aux critiquesLire plus

Bien qu'agissant dans le plus grand intérêt de la F1 en matière de sécurité, la majorité des équipes se sont plaintes que les mesures mentionnées dans cette directive étaient inapplicables. Selon ces écuries, la directive technique devait d'abord devenir une réglementation avant de pouvoir être appliquée.

"Il n'y aura plus de rebonds en F1 l'année prochaine" - Horner

Depuis, la FIA a rencontré le Comité consultatif technique pour discuter de la question, bien que Christian Horner soit réticent à un quelconque changement.

"Il ne devrait pas y avoir de changement dans le règlement cette année, la FIA et les équipes ont d'autres moyens de gérer le problème s'il devait se reproduire de manière aussi grave que lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan."

"Vous avez des talents d'ingénierie parmi les plus brillants du monde [en F1]. Les choses vont finir par se résoudre", a insisté Horner, dont l'équipe a mieux géré les rebonds que d'autres.

"Je doute que nous soyons assis ici l'année prochaine à parler des rebonds, même si les règlements ne sont pas modifiés."

"Ces voitures sont encore relativement nouvelles. Au fur et à mesure que les équipes développent leurs voitures, vous les verrez probablement commencer à aborder certains de ces problèmes."

"Mais vous ne pouvez pas changer soudainement les règlements techniques au milieu d'une saison. Si une voiture est dangereuse, une équipe ne devrait pas l'utiliser. Elle a ce choix."

"Ou la FIA, si elle estime qu'une voiture individuelle est dangereuse, elle a toujours un drapeau noir à sa disposition."

Horner peut comprendre l'inquiétude de Perez

L'équipe de Horner domine le championnat des constructeurs puisqu'elle détient une avance de 76 points sur Ferrari, tandis que Max Verstappen a 46 points d'avance sur son coéquipier Sergio Perez.

Pirelli s'emploie à réduire le sous virage des F1 en 2023Lire plus

Perez s'était rapproché à 15 points de Verstappen après sa victoire à Monaco, mais une défaillance de la boîte de vitesses à Montréal l'a fait reculer au pointage. Le Mexicain a donc exprimé des inquiétudes quant à la fiabilité de sa voiture.

En réponse aux commentaires de Perez, Horner a déclaré : "Bien sûr, c'est toujours une préoccupation. Nous devons comprendre et apprendre de ce qui s'est passé avec la boîte de Checo et réagir en conséquence."

"C'est toujours une préoccupation lorsque vous avez une voiture qui tombe en panne sans explication et que vous passez le reste de la course sans être à l'aise avec l'autre", a conclu le directeur de Red Bull.

Ontdek het op Google Play