Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Brundle loue Alonso la "star des qualifications"
WK2022
Verstappen dénonce des messages menaçants : "Je pense que ça va vraiment trop loin"
Ocon rêve de défier Verstappen : "Tout faire pour combler l'écart"
Verstappen prêt à se lancer dans une bagarre pour le titre à six !
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Voici l'action de l'année en F1 selon la FIA
Wolff est convaincu que Mercedes évitera la crise connue par Red Bull et Ferrari
L'ouverture de la F1 Arcade retardée
Après 2 saisons difficiles, Ricciardo a eu peur de perdre sa passion pour la F1
Hamilton révèle sa haine à l'encontre de la Mercedes W13
Norris veut monter plus souvent sur le podium en 2023
Hamilton crée un «changement tangible» avec des efforts pour l'égalité
Hülkenberg révèle le déclic qui a provoqué son envie de revenir en F1
Steiner - "Mick Schumacher ne pouvait pas nous faire grandir"
Brundle loue Alonso la "star des qualifications"

Brundle loue Alonso la "star des qualifications"

Actualités F1

Brundle loue Alonso la "star des qualifications"

Brundle loue Alonso la "star des qualifications"

Martin Brundle a tressé les louanges de Fernando Alonso pour son résultat en qualifications lors du dernier Grand Prix du Canada.

Le double champion du monde s'est qualifié en deuxième position sous la pluie à Montréal. Il a profité de la non-participation de Charles Leclerc qui n'a participé qu'à la Q1 en raison de son départ en fond de grille pour pénalité moteur. Mais également de Sergio Perez, parti à la faute en Q2.

Alonso a d'ailleurs réalisé la meilleure performance en qualifications de l'écurie Française depuis son retour en F1 sous le nom de Renault en 2016. Ce fut également la première fois depuis le Grand Prix d'Allemagne 2012 qu'Alonso s'élançait de la première ligne. Il avait signé ce jour-là sa dernière pole position en date.

Une course "effilochée"

Le pilote Alpine avait pour but de mener la course dès le premier virage dimanche, avec pour objectif de finir dans le top 5. Mais il n'en a rien été. Max Verstappen a pris un départ parfait, laissant le peloton à une bonne distance au premier virage. Puis Carlos Sainz a pris la deuxième place à son compatriote dès les premiers tours de course. Alonso avait un rythme soutenu en début de course, restant à distance raisonnable de Carlos Sainz, tout en creusant l'écart sur son ancien coéquipier Lewis Hamilton.

"La course de Fernando s'est constamment effilochée. Il n'est pas entré aux stands lors de l'intervention de la première voiture de sécurité virtuelle (VSC)", commente Brundle dans sa colonne d'après course sur le site de Sky Sports F1.

En effet, Alonso et son écurie Alpine ont manqué le coche à ce moment-là. Sainz était également resté en piste, mais Verstappen puis Hamilton ont pu bénéficier d'un arrêt "gratuit".

L'Espagnol déclarait après la course avoir eu un problème moteur lors du 20e tour de course (il était alors 3e derrière Sainz et Verstappen), le contraignant à conduire comme un "kamikaze" dans les virages pour compenser la perte de vitesse de pointe.

Alonso révèle pourquoi il a été contraint de conduire comme un "kamikaze"Lire plus

Mais c'est également lors de ce 20e tour que la deuxième VSC est intervenue, juste après qu'Alonso ait franchi la ligne pour entamer son tour. George Russell (5e) et Esteban Ocon (6e) en ont profité et se sont arrêtés. Mais la VSC n'est pas restée suffisamment active pour permettre à Alonso de rentrer aux stands. Lorsque ce dernier s'est immobilisé pour réaliser son changement de pneus obligatoire, il est ressorti 7e derrière Ocon (5e) et Charles Leclerc (6e).

Alonso et Norris pénalisés après le Grand Prix du CanadaLire plus

Il garda cette position jusqu'au drapeau à damier, ne pouvant attaquer son coéquipier et devant défendre dans les ultimes tours du Grand Prix.

Pour couronner le tout, il a été rétrogradé à la 9e position après la course, ayant reçu une pénalité de 5 secondes pour avoir effectué "plus d'un mouvement en ligne droite" dans sa défense sur Valtteri Bottas.

Brundle salue la performance d'Alonso en qualifications

Malgré un résultat final où l'Espagnol a fini hors du top 5, Brundle a été impressionné par le samedi du double champion du monde.

"Fernando a été la star des qualifications en étant constamment rapide et en se retrouvant sur la première ligne de la grille sous les applaudissements, presque comme s'il avait une sorte de passe de bus en titane enveloppé de fibre de carbone à presque 41 ans. Vous ne pouvez pas garder l'homme à terre, il est un paquet d'énergie compétitive."

Ontdek het op Google Play