Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari "incapable" de faire ce que Mercedes a fait

Ferrari "incapable" de faire ce que Mercedes a fait

Actualités F1

Ferrari "incapable" de faire ce que Mercedes a fait

Ferrari "incapable" de faire ce que Mercedes a fait
Ian Parkes & Thibaud Comparot

Mattia Binotto, le directeur de l'équipe Ferrari, a remis en question la vitesse à laquelle Mercedes a pu réagir à la directive technique publiée avant le Grand Prix du Canada.

La FIA a publié ce document non-réglementaire "dans l'intérêt de la sécurité" afin d'aider les équipes à surmonter le principal sujet de discussion de cette saison, à savoir le marsouinage et le rebond des voitures de F1.

Le GP de France à Nice, un moyen de pression sur Monaco ?Lire plus

Mercedes a donc ajouté un deuxième support recommandé à ses W13 avant les essais. Le composant étant une tige de support métallique entre le plancher et le châssis de la voiture.

Binotto a déjà déclaré que la directive technique faisait "du bruit pour rien", car ses suggestions ne peuvent être appliquées que par un changement du règlement.

Mercedes a finalement retiré le deuxième support, bien que l'équipe ait affirmé qu'elle l'avait fait parce qu'il n'y avait aucun avantage supplémentaire en termes de performance.

En évaluant la rapidité avec laquelle Mercedes a répondu à la directive, Binotto a déclaré : "Toto a dit qu'ils l'ont fait en une nuit."

"Ce que je peux dire, c'est que Ferrari ne serait pas capable de le faire. Et sans aucun doute, je suis surpris qu'une équipe soit si forte pour être capable de le faire du jour au lendemain."

"Je ne peux que faire confiance."

Ferrari fait confiance à l'ancien conseiller spécial de Wolff

La rumeur qui s'est répandue dans le paddock de la F1 à Montréal est que Mercedes a été informée par Shaila-Ann Rao, qui est récemment revenue à la FIA dans les rôles de secrétaire général intérimaire et de directeur exécutif de la F1 après le départ de Peter Bayer.

Rao avait précédemment occupé le poste de directeur juridique de la FIA de la mi-2016 à la fin de 2018, en tant que conseiller général de Mercedes avant d'assumer le rôle de conseiller spécial du principal de l'équipe, Toto Wolff.

McLaren n'apportera pas de grandes nouveautés sur sa monoplaceLire plus

Interrogé pour savoir s'il s'inquiétait que Rao soit dans une position de pouvoir au sein de la FIA et s'il avait confiance dans ses capacités à être impartial, Binotto a répondu : "C'est une préoccupation, sans aucun doute, mais j'ai toute confiance en la FIA pour le prouver."

"C'est une professionnelle, c'est une avocate, elle est intègre. J'ai confiance en l'avenir et je sais qu'ils prouveront que mon inquiétude est une mauvaise préoccupation", a conclu le directeur de l'écurie Ferrari.

Ontdek het op Google Play